Quand l’arbitrage du Barça / PSG fait plus polémique à l’étranger qu’en France

Deniz Aytekin a commis plusieurs erreurs d’appréciations préjudiciables au Paris Saint-Germain contre Barcelone, que ce soit les deux mains barcelonaises dans la surface potentiellement condamnables, le deuxième carton jaune non sorti sur Gerard Piqué (42e), la faute de Mascherano qui empêche Di Maria de marquer (85e) admise par le joueur (« C’est clair que je fais faute sur Di Maria ») ou encore la simulation évidente de Luis Suarez en fin de match, qui permet le penalty du 5-1. Entre autres. Des faits de match qui déterminent l’identité du qualifié : le Barça. Avec un arbitrage vidéo, il ne l’aurait pas été.

Si la prestation de Parisiens tétanisés a été affligeante, le sujet de l’arbitrage a été finalement peu traité. Aujourd’hui, le journal L’Equipe l’évoque un peu avec l’analyse de l’ancien arbitre, Joel Quiniou, qui admet une exagération de Luis Suarez à la 90e minute, et qui n’aurait « pas été choqué » si l’arbitre avait sorti le rouge pour Gerard Piqué. Que se dit-il ailleurs ?

Selon un rapport que s’est procuré le quotidien sportif Marca, le responsable des arbitres de l’UEFA, Pierluigi Collina n’a pas apprécié la prestation de l’arbitre allemand. Ce dernier pourrait être exempté d’arbitrer une nouvelle rencontre de Champions League cette saison. « Collina a déjà en sa possession le rapport du délégué arbitral qui était présent au Camp Nou. Dans les prochains jours, il décidera de l’avenir de l’arbitre allemand mais tout indique, comme peut le savoir Marca, qu’il ne sera plus dans cette édition de la Ligue des Champions, révèle le média madrilène. C’est certain que les erreurs d’Aytekin viennent de son appréciation et pas d’une application du règlement. Mais cela n’a pas du tout été apprécié à Nyon (au siège de l’UEFA). » 

Dans ce même média, un sondage interpelle, 61% des votants estiment que l’arbitrage a été le facteur principal de la remontada.

Sondage Marca

Sur la Cadena Ser, 24 heures après la rencontre, on a refait les comptes. La radio espagnole évoque 8 décisions favorables au Barça et décisives. Les deux penaltys n’auraient pas dû être accordés. Deux penaltys non sifflés pour Paris. Deux exclusions oubliées, notamment.

The Guardian n’hésite pas à parler de « tricherie », le journal anglais est consterné par un Luis Suarez qui « plonge » et s’attriste que certains fassent « de la simulation un art » pour parvenir à leurs fins. « La plus grande remontée a été rendue possible par une plongée flagrante » titre Eurosport.com. « La fièvre entourant le 6-1 de Barcelone était telle que tout le monde refusait de reconnaître ce qui était réellement arrivé. Suarez a jeté les bases de l’immortalité avec l’immoralité » lit-on. La Gazzetta dello Sport évoque également la « polémique » et remarque que l’arbitre du choc n’est que le 2e en Allemagne, et ne figure pas dans le top 10 des arbitres européens.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Thiago Silva, blessé, a passé des examens médicaux

Convoqué avec Marquinhos afin de participer au rencontres internationales avec le Brésil, Thiago Silva a ...