Quignon-Fleuret : « On peut se conditionner à un match difficile, pas à un scénario aussi violent »

Cédric Quignon-Fleuret, responsable de l’Unité de Psychologie du Sport à l’INSEP, estime que le rebond sera ardu pour le PSG, au niveau du mental.

« On est sonné comme un boxeur après un K-O, car il y a un effet de surprise. On peut se conditionner à un match difficile, mais pas à un scénario aussi violent, aussi inattendu, explique le spécialiste au micro d’Europe 1. C’est une équipe qui avait un allant, qui se projetait déjà sur, potentiellement, une victoire en Ligue des champions. […] La difficulté pour eux est de se re-concentrer sur des objectifs où l’enjeu pour eux est bien moindre, même si on peut dire qu’un titre de champion de France et des coupes nationales restent importants. Vont-ils arriver à trouver dans les enjeux qui sont là la motivation suffisante pour que cela fasse abstraction à la douleur ? »

À propos Redaction

x

Check Also

Les sud-américains sont revenus, plusieurs joueurs ont ménagé leur entraînement

Le groupe était au complet aujourd’hui pour l’entraînement au Camp des Loges avec le retour ...