Revue de presse PSG

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 2 mars 2017 dans la presse nationale.

« Le Paris Saint-Germain s’est logiquement qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France mercredi soir, au détriment de Niort (L2), 2-0, grâce à des buts tardifs de Pastore et Cavani, dans des conditions très difficiles, résume l’AFP. Pendant plus d’une heure, sous une pluie battante et sur une pelouse gorgée d’eau, les deux équipes ont tout tenté, jusqu’à ce que les deux Parisiens, entrés en cours de jeu, ne marquent et évitent une humiliation malvenue au club de la capitale. »

« Il suffisait de voir les tribunes du stade René-Gaillard encore pleines à craquer au coup de sifflet final, après deux heures passées sous une pluie continue et les bourrasques de vent, pour comprendre qu’un vrai match de Coupe venait de se disputer là, remarque L’Equipe. On connaissait le PSG en costume-cravate. Hier à Niort, les Parisiens ont dû sortir le bleu de chauffe pour éviter le piège face au 12e de la L2. Plus le temps passait, plus les taches de boue apparaissaient sur la pelouse, et plus la soirée prenait des airs de traquenard potentiel pour les joueurs de la capitale. […] Déjà décisif à Marseille dimanche (5-1), Pastore aussi passeur pour le but de Cavani confirme son retour au premier plan. Ça n’a évidemment pas échappé à Emery qui a une nouvelle fois salué la singularité de son profil, élégant, racé, capable de créer le déséquilibre sur n’importe quelle prise de balle… et donc aussi accrocheur. […] Paris a signé hier son 28e succès consécutif dans les Coupes nationales, tous obtenus dans le temps réglementaire. »

« Était-ce une blague ou vraiment une proposition sérieuse ? La direction du PSG a proposé d’inverser la rencontre et donc de la disputer au Parc des Princes plutôt qu’au stade René-Gaillard. Cette demande n’ayant pas été retenue, on peut supposer qu’il s’agissait plutôt d’une boutade » ajoute le quotidien sportif.

Les notes de L’Equipe : Areola 6 / Meunier 7 / Marquinhos 6 / Kimpembe 5 / Maxwell 5 / Nkunku 6 / Krychowiak 5 / Matuidi 6 / Guedes 6 / Augustin 4 / Draxler 5

Les notes du Parisien : Areola 5.5 / Meunier 6.5 / Marquinhos 5.5 / Kimpembe 6 / Maxwell 5 / Nkunku 6 / Krychowiak 4 / Matuidi 5.5 / Guedes 4.5 / Augustin 3 / Draxler 4.5

« S’ils soulèvent la Coupe de France le 27 mai, les joueurs du PSG auront certainement une petite pensée pour cette qualification dantesque acquise, hier à Niort, estime Le Parisien. La victoire enfantée dans la douleur et le dernier quart d’heure aura permis de cimenter et de faire croître un peu plus le collectif parisien. […] L’entraîneur parisien a de quoi être satisfait de son équipe et… de lui-même. Car, ces derniers temps, tous ses choix s’avèrent payants. Au plus fort de la tempête, tandis que le PSG patinait sur une pelouse transformée en bourbier, il a lancé Cavani et surtout Pastore pour un coaching gagnant. L’Argentin pourrait d’ailleurs devenir le tube de cette seconde partie de saison. L’histoire est belle, auteur d’un but et d’une passe décisive, il se pose en candidat naturel à un poste de titulaire. Pour les revenants et le nouvel entrant, c’est moins évident. Augustin et Krychowiak, dans des conditions certes difficiles, ont encore déçu et apparaissent plus que jamais à court de forme et en retrait par rapport à la concurrence. Quant à Guedes, il s’est d’abord montré inspiré avant de piocher après la pause. Lo Celso est resté scotché sur le banc de touche, le mystère s’épaissit un peu plus. »

« La belle aventure est finie. Les Chamois niortais qui avaient hérité d’une somptueuse affiche ont fini par mourir les armes à la main, non sans avoir brillamment lutté. Deux buts dans le dernier quart d’heure ont décidé du sort du match, le PSG lançant ses jokers de luxe pour parvenir à ses fins », écrit La Nouvelle République.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Callegari : « Si le travail est bien effectué, il y aura un résultat tôt ou tard »

Lorenzo Callegari (19 ans) n’est pas encore parvenu à s’installer dans l’effectif professionnel du PSG, comme un ...