Revue de presse PSG : Aulas, Meunier, Clasica…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce samedi 18 mars 2017.

Jean-Michel Aulas accorde un entretien au Parisien. On peut lire ces propos du président de l’OL : « Le bon moment pour venir jouer au Parc ? (Il sourit.) Non, vraiment pas. J’ai quitté les joueurs tard dans la nuit de jeudi à vendredi et je peux vous assurer qu’ils étaient très fatigués. Ils ont vraiment tout donné face à la Roma. Et comme, dans le même temps, le PSG n’a pas joué en milieu de semaine, ce sera vraiment compliqué pour nous, d’abord sur le plan physique. […] Les Parisiens ont vécu un incident à Barcelone. Mais quand on connaît bien le football, on sait que ce genre d’événement extraordinaire peut se produire. A mon sens, le PSG reste le favori pour le titre de champion de France. D’abord pour la qualité de son effectif. Ensuite, Monaco poursuit sa route en Ligue des champions et peut aller très loin. En tout cas, cela va forcément leur bouffer de l’énergie. Enfin, je pense que le PSG a tellement besoin de se faire pardonner que cette déception va les pousser dans leurs retranchements. Toujours aussi critique à l’égard du modèle économique du PSG ? Le temps et le déroulement de la saison en cours ont fait que je ne tiendrais plus aujourd’hui ce genre de propos. Des modèles comme celui de Monaco ou de Lyon rencontrent aussi le succès. Et puis, le championnat est indécis contrairement à la saison passée ».

« Même s’il n’a pas la portée du clasico chez les garçons, d’autant qu’il n’existe que depuis cette saison avec la montée des Marseillaises en D 1, cet OM – PSG au féminin reste un rendez-vous particulier. Disputé sur le « petit terrain » synthétique du stade Lebert et dans « une ambiance très spéciale quand même », comme le pressent Patrice Lair, il a tout du match piège pour ses joueuses, écrit le journal francilien. A cinq jours du quart de finale aller de Ligue des champions, au Bayern Munich jeudi, les Parisiennes ne peuvent pas se permettre de laisser des plumes face à un adversaire (4e ), sûrement très motivé. Les Parisiennes ne devraient peut-être pas être chahutées outre mesure en dehors. Ce clasica ne suscite pas un gros engouement dans la cité phocéenne. Malgré tout, la délégation parisienne est partie hier en train accompagnée d’agents de sécurité. »

« Touché à une cheville, Meunier n’a toujours pas repris l’entraînement collectif, rapporte L’Equipe. En cas de forfait, Unai Emery devrait titulariser Aurier ou Marquinhos à droite de sa défense. Motta (mollet) et Matuidi (adducteurs) sont en mesure de tenir leur place mais le staff pourrait les préserver au coup d’envoi, notamment l’Italien qui n’a plus joué en compétition depuis un mois. L’équipe probable : Trapp – Aurier, Marquinhos, Thiago Silva (c), Kurzawa – Verratti, Rabiot ou Thiago Motta, Matuidi ou Nkunku – Di Maria, Cavani, Draxler ».

« Les Lyonnais sont restés à Rome, jeudi soir, rappelle le journal sportif. Le staff rhodanien avait choisi cette option pour favoriser le sommeil et la récupération des joueurs, finalement rentrés à Lyon en début d’après-midi, hier. Avec très peu de temps pour préparer le déplacement à Paris, une terre où l’OL réussit peu (dernière victoire en 2007, 3-2), ils devraient se contenter de soins et de travail individualisé avant de rejoindre la capitale demain dans la matinée. Pour cette rencontre, Bruno Genesio récupérera Memphis Depay, qui n’est pas qualifié en Ligue Europa, et il pourrait procéder à quelques retouches dans son onze. L’équipe probable : Lopes – Rafael, Yanga-Mbiwa, Diakhaby, Morel – Gonalons (c), Darder – Valbuena, Fekir, Depay – Lacazette. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

L’Allemagne de Draxler en ballade face à l’Azerbaïdjan

Si l’Allemagne a encaissé son premier but depuis celui de Griezmann lors de l’Euro, elle ...