Revue de presse PSG : Rabiot, Mbappé, Bleus…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 21 mars 2017.

« Adrien Rabiot ne parle pas souvent. Mais quand il le fait, ses mots portent, écrit L’Equipe« J’ai joué le retour à Barcelone avec une infection pulmonaire, c’était assez difficile, mais j’ai voulu jouer ce match, a-t-il lâché. Je regrette parce que je n’étais pas à 100 %, il aurait peut-être fallu mettre quelqu’un d’autre à ma place, mais je tenais à jouer et c’est clair que j’ai été en difficulté. Je regrette un petit peu d’avoir joué avec cette infection. […] L’explication du milieu, même si elle n’est pas la seule au non match de Rabiot, constitue un élément de compréhension non négligeable. Et il interpelle. Pourquoi le staff a-t-il décidé de l’aligner ? Le forfait de Thiago Motta et la faiblesse de Grzegorz Krychowiak depuis le début de saison, ne laissaient pas grand choix à Unai Emery pour ce poste de sentinelle, si particulier. Au PSG, on confirme que Rabiot se remettait à peine de ce virus en arrivant à Barcelone. […] Javier Pastore aurait pu prendre une place dans l’entrejeu pour tenter de mieux conserver le ballon, qui a été trop rapidement rendu aux Barcelonais. Mais qui de Matuidi ou Verratti aurait alors occupé la position de milieu devant la défense ? Vraisemblablement le jeune Italien, sauf que ce n’est pas sa position préférentielle. Avec un bloc équipe évoluant plus haut et un Rabiot à 100 %, il y a fort à parier que le PSG n’aurait pas été éliminé de la sorte au Camp Nou. Malheureusement pour lui et son club, ils ne peuvent pas refaire le match… En attendant, la direction parisienne a conscience de ses qualités et elle souhaite qu’il prolonge son contrat au plus vite. Patrick Kluivert l’a répété à plusieurs reprises au joueur et à sa mère, qui gère sa carrière. Rabiot, sous contrat jusqu’en 2019, souhaite attendre la fin de la saison pour faire un bilan et entamer pourquoi pas des négociations ».

« Le PSG a besoin d’envoyer des signaux forts après le crash de Barcelone. L’un d’eux consiste à se positionner sur Kylian Mbappé, affirme Le ParisienEvidemment, Paris ne sera pas le seul courtisan cet été. La concurrence s’annonce même féroce, mais le PSG possède des atouts. Sa valeur tourne autour de 60 M€. Un transfert pourrait monter jusqu’à 80 ou 90 M€, pour faire craquer Monaco, davantage disposé à céder son prodige à l’étranger qu’à son principal rival en Ligue 1. « On ne le vendra pas à Paris », nous a-t-on fait savoir hier soir du côté de Monaco. Mais les affirmations du mois de mars ne résistent pas toujours au temps. L’attaquant est un garçon de la région parisienne. Il a grandi avec le PSG dans son décor intime et familial. Alors qu’il serait facile de ne rien dire sur Paris, il confie plutôt quand on lui pose la question : « Quel joueur ne rêverait pas de signer au PSG ? ». Autre motif d’espoir pour Paris : quand Mbappé a signé son premier contrat pro début 2016 avec Monaco, il a longuement hésité entre ce choix final et le PSG, auteur d’un forcing, en vain. Les recruteurs parisiens ont essayé une fois. Ils vont essayer une deuxième et il faudra lui présenter un projet où il joue les premiers rôles, et non les doublures de luxe[…] La formation monégasque souhaite étirer l’engagement de la pépite encore sous contrat deux saisons pleines. Objectif : une vente record… à l’été 2018. « Le club est prêt à mettre ce qu’il faut pour garder Kylian », confie une source proche du dossier. »

On lit via l’AFP : « Un clan monégasque ? Alors il y aura aussi un clan parisien… » Didier Deschamps a équilibré les forces entre le leader monégasque et son dauphin du PSG. Sidibé, Mendy, Bakayoko, Lemar, Mbappé d’un côté, Areola, Kimpembe, Kurzawa, Rabiot et Matuidi de l’autre. Monégasques et Parisiens feront cause commune toute la semaine, avant de se retrouver rivaux dans douze jours au Parc OL, pour la finale de la Coupe de la Ligue.

>> Notre hébergeur ayant rencontré quelques difficultés, notre site n’était pas disponible en début de matinée. Veuillez nous excuser pour cette contrariété indépendante de notre volonté.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Les sud-américains sont revenus, plusieurs joueurs ont ménagé leur entraînement

Le groupe était au complet aujourd’hui pour l’entraînement au Camp des Loges avec le retour ...