Riolo évoque des possibles « règlements de compte » dans le vestiaire du PSG

Unai Emery qui prend tout pour lui et qui s’attend à prendre la porte, une ligne de fracture dans le vestiaire, le journaliste de RMCDaniel Riolo, s’attend à une implosion. Peut-être salutaire.

« Ce genre de match est facile à analyser. Le mental a complètement craqué. Et personne n’a permis de se sauver du naufrage total.  Pas un capitaine à la hauteur, pas un ou deux joueurs, et surtout Emery qui est passé de héros à zéro. Dès le début il était tendu. Cela s’est joué sur l’émotion. Le PSG n’est pas habitué à cette pression. A chaque fois qu’ils sont bousculés par un grand club européen, il n’y a personne pour réagir. On avait vu ça le soir du 2-0 à Chelsea, ils avaient un peu corrigé ça lors du 2-2 aux prolongations, mais grosso modo, sur les grands matches européens, il échoue. Il n’est pas habitué à souffrir, n’a pas assez de caractère, n’a pas assez de guerriers. La fin de saison ? Ça peut vriller, il peut y avoir des règlements de compte. Emery pense de faire virer. Dans le vestiaire, il a tout pris sur lui, il a dit aux joueurs que c’était entièrement de sa faute. Qu’il s’était trompé sur toute la ligne. Il se morfond de ne pas avoir fait entrer Pastore. Mais l’un des gros problèmes, c’est Thiago Silva, beaucoup de joueurs lui en veulent. La cassure dans le vestiaire va se faire autour de Thiago Silva. Qui est un chouchou du président. Aussi fou que ça puisse paraître, je pense que pour se sortir de cette situation il faut des règlements de compte. Que ça tape, que certains paient pour d’autres ».

À propos Redaction

x

Check Also

Cavani : « Nous sommes conscients que nous avons perdu 4-1 à la maison face au Brésil’

Défaits 4-1 à domicile par le Brésil, les Uruguayens restent donc deuxième de la zone ...