Riolo : « Un club digne ne peut supporter d’être traîné dans la boue ainsi »

Marco Verratti, Donato Di Campli, un dossier qui occupe Daniel Riolo. Le journaliste a apporté son éclairage sur RMC.

« Je n’accepte pas, ne comprends pas, ne crois pas qu’un joueur puisse dire : « Oui, mais c’est mon agent qui parle ». Un agent représente le joueur, il parle en son nom, il négocie ses intérêts. Un joueur, s’il n’est pas d’accord avec son agent, soit il le vire, soit il lui dit de fermer sa gueule. Il n’en est pas à sa première, il parle tout le temps dans les médias italiens pour mettre une forme de pression, pour faire du chantage. Un club digne ne peut supporter d’être traîné dans la boue ainsi. Un agent ne peut pas venir dire dans la presse que le club travaille mal. Il doit lui fermer sa gueule. Un club, s’il veut retenir un joueur, ça se fait entre quatre yeux dans un bureau. Aucun joueur n’est plus important que l’institution. Marco Verratti, jusqu’à preuve du contraire, n’a rien fait. Ses stats, 2 buts, 4 passes décisives, continuent de ne pas être bonnes, il ne répond pas dans les grands matches. Il a fait l’aller contre Barcelone, il est sorti après 60 minutes parce qu’il avait bobo. Le PSG a largement les moyens d’acheter un grand milieu de terrain en Europe. Monsieur Verratti, soit vous la fermez avec votre agent, vous arrêtez d’être blessé, vous commencez à avoir une hygiène de vie qui correspond à celle d’un joueur payé 8M€/an, soit Monsieur, la porte est ouverte. En aucun cas le PSG doit se traîner au pieds d’un joueur, quel qu’il soit. Les saisons précédentes, il n’aurait pas dû accepter les sorties lamentables d’Ibra. Mais il n’y a pas de direction sportive, un président qui limite n’était pas au courant de ce qui avait été dit par l’agent, c’est encore plus lamentable. Direction, communication sportive, ils sont tous à la rue ».

À propos Redaction

x

Check Also

Thiago Motta : « Je me mets à la place de l’arbitre, tout le cinéma fait par Baysse ça peut le tromper »

Exclu en fin de match, Thiago Motta s’est arrêté devant la presse pour évoquer cette ...