Roger-Petit : « Est-ce seulement possible de protéger Emery encore trois mois ? »

Bruno Roger-Petit veut la tête d’Unai Emery. De toutes ses forces. Avec l’aide de L’Equipe pour appuyer son argumentation.

« Emery était un leurre. Une illusion. Le président Nasser El-Khelaïfi (sic) a beau venir, dans le Parisien, au secours d’Emery, il ne peut pas ne pas savoir qu’il raconte une histoire qui n’est pas la vérité. Qui peut le croire ? Personne en vérité. Et sans doute n’y croit-il pas lui-même. Il s’agit de protéger Emery encore trois mois, jusqu’à la fin de la saison. Mais est-ce seulement possible ? A jamais le nom d’Emery sera attaché à la défaite la plus tragique de l’histoire du football.  Ce score sera sa malédiction. Sa croix. Sa bannière du ridicule, écrit le journaliste sur son blog Le FigaroIl ne fallait pas douter d’Emery comme il ne faut pas douter de Bielsa. Même notre ami Didier Roustan, le vieux sage, nous accablait. Emery était un génie, telle était la doxaMais voilà. Le 6-1 de Barcelone disperse la réputation d’Emery. La volatilise façon puzzle. […] Même le seul quotidien sportif français l’a écrit ce vendredi : Emery a perdu la maîtrise du cours des événements et n’était pas dans une disposition psychologique de nature à le ramener à la lucidité. C’est ainsi. C’est un fait. Donc, au plus vite, dès la fin de saison, il faudra qu’Emery quitte le PSG. Parce que sa présence est synonyme de défaite, catastrophe, honte et ridicule. »

À propos Redaction

x

Check Also

Cavani : « Nous sommes conscients que nous avons perdu 4-1 à la maison face au Brésil’

Défaits 4-1 à domicile par le Brésil, les Uruguayens restent donc deuxième de la zone ...