Jérémy Mathieu s’explique suite à son doigt d’honneur et égratigne à la fois Kurzawa et Rabiot

Jérémy Mathieu, défenseur du FC Barcelone, a été l’auteur d’un doigt d’honneur visible sur la photo du groupe célébrant leur qualification. Contacté par RMC, le défenseur français s’est expliqué lors de l’émission Team Duga, en égratignant Kurzawa, Rabiot, et même la femme de Marquinhos.

« Il n’y a pas spécialement de contentieux. A la base on a pris une dizaine de photos. Neymar voulait envoyer un truc à Kurzawa et à Rabiot. J’ai beaucoup de respect pour Paris, je ne suis pas un mec qui fait de la polémique, loin de là. C’était un petit délire. C’était le portable de Mascherano, il s’est trompé de photos. Si vous regardez les photos des autres joueurs, je ne fais pas de doigt d’honneur. J’en ai parlé avec Javier (Mascherano). Kurzawa, ça fait deux fois. Ils sont jeunes, il leur manque un peu d’humilité, cela leur est tombé dessus. Il faut attendre la fin, il y a deux matches de 90 minutes. Après un 4-0 tu peux être content, tu peux le montrer, mais il ne faut pas s’enflammer. Pour moi, c’était un petit manque de respect. Certains joueurs étaient très remontés. La femme de Marquinhos a fait pareil, ça a énervé le vestiaire. »

Jérémy Mathieu revient ensuite sur la performance des Catalans, et évoque une apathie chez les joueurs parisiens : « On a travaillé une tactique différente, on avait les crocs. Le coup-franc de Neymar est magnifique et il nous relance dans la partie. T’y crois un petit peu plus, le cinquième but et c’est reparti. Paris a joué petits bras. D’entrée de match, on a senti qu’on allait faire le même match que Paris a fait chez eux. On gagnait tous les duels, on sentait que l’on pouvait retourner la situation. Paris n’a rien proposé, ils savaient qu’ils allaient faire face à une grosse ambiance, peut-être que ça leur a fait peur. »

>> Retranscription Canal Supporters ©

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Unai

Le bilan du PSG face au Real est équilibré, celui d’Emery beaucoup moins

On ne parlera pas de malédiction mais le Paris Saint-Germain n’est pas chanceux dans les ...