Une fusion Racing 92 / Stade Français plutôt que le rachat par QSI (Le Parisien)

Révélée ce lundi matin, la fusion Racing 92 / Stade Français passe mal dans le monde du rugby et du sport en général. Les deux clubs se sont accordés pour se partager les responsabilités du nouveau club qui verra le jour dès l’été prochain. Dans son édition du jour, Le Parisien révèle que cette fusion était primordiale pour empêcher un investissement de la part de QSI, aussi propriétaire du PSG.

« Chaque saison, Thomas Savare (président du Stade Français) doit boucher un trou de près de 8 M€. Son père, Jean-Pierre Savare, fondateur du groupe, qui l’avait soutenu jusque-là, a fini par se lasser et l’a sommé de vendre, explique le média. Le président du Racing a eu vent de démarches entreprises par son rival auprès de QSI, fonds d’investissement souverain de l’émirat du Qatar, propriétaire du PSG, même si Savare, comme QSI, dément formellement. ‘C’était soit ça, soit le Qatar qui arrivait, le choix a été facile à faire. C’était une question de survie… pour le Racing’, souffle un dirigeant d’un des deux clubs. Le Stade Français aux abois, le président rival inquiet de l’éventualité de l’émergence d’un concurrent aux moyens démesurés, il n’en fallait pas plus pour que les deux hommes s’enferment, à l’abri de tous, et concluent leur pacte sur un coin de table » 

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Les sud-américains sont revenus, plusieurs joueurs ont ménagé leur entraînement

Le groupe était au complet aujourd’hui pour l’entraînement au Camp des Loges avec le retour ...