#BP par Daniel alias Juampi : « Monchi, vraie bonne idée ou erreur de casting assurée ? »

Les fidèles de Canal Supporters s’en souviennent, Daniel alias Juampi nous proposait chaque midi un nouveau billet. Exceptionnellement, voici une nouvelle prise de position dans le cadre des #BP.

Monchi, vrai bonne idée ou erreur de casting assurée ?

Suite au drame du 8 mars, Nasser a déclaré que du changement allait intervenir durant l’intersaison dans l’organigramme du club en pointant – à demi mot – du doigt le couple Kluivert/Letang.
Aussitôt, un profil est ressorti du lot comme un vieux serpent de mer : le désormais ex directeur sportif du Séville FC : Monchi.
Pourtant promis depuis peu par la presse transalpine à la Roma, le retard pris pour l’officialisation de sa signature ainsi que ses appels du pied à peine cachés au club de la capitale française ont relancé les spéculations sur une éventuelle arrivée.
Pour cause, cette hypothèse à tout pour plaire: un homme à poigne pour gérer un effectif qui a pour habitude de se permettre des largesses tant extra-sportives que sportives, un directeur sportif ayant à son actif la signature de pointures comme Daniel Alves, Ivan Rakitic ou Carlos Bacca parmi beaucoup d’autres, sans oublier sa capacité à faire des plus-values sur des joueurs achetés une bouchée de pain tels Krycho ou Gameiro pour ne citer que des joueurs nous étant familiers. Enfin, son entente avec Emery qui s’est rodée des années durant du côté de Séville avec succès, atteste d’un temps d’adaptation et d’une vision sportive optimale entre les deux hommes.
Néanmoins, ce tableau idyllique a ses parts d’ombre. En effet, comment occulter le fait que les critiques qui ont accompagné Unai à son arrivée vis à vis de son manque d’expérience du plus haut niveau puisse ne pas être appliquées à Monchi ? Ce bâtisseur a construit l’immense partie de sa légende dans un club que beaucoup de personnes considèrent comme un club de second rang où la pression inhérente au poste et aux choix est beaucoup plus vivable qu’au PSG.
Par ailleurs, les attentes des supporters et des propriétaires qataris du club de noms ronflants, échaudés par les échecs Krycho, HBA, Jesé, Cabaye ou Stambouli peuvent ils se conjuguer avec la vision du football de Monchi ? Chacun se fera son avis…

Pour ma part et cet avis n’engage bien-sur que son auteur, le PSG de QSI est entré avec le départ d’Ibra, de Lavezzi ou de David Luiz dans un nouveau tournant de son projet où que l’on le veuille ou non, l’héritage de Leonardo s’essouffle dangereusement. Ce ne sont pas d’ailleurs les possibles fins des contrats de Motta ou de Maxwell qui mettront fin à l’hémorragie… Entre temps, Nasser s’est substitué à ses tâches originelles en endossant un rôle de directeur sportif tant pour la signature de joueurs que pour des prolongations de contrat, des réintégrations de joueurs coupables de frasques ou des veto sur des départs qui ne répondaient à aucune logique long termiste bien aidé, il est vrai, par le flou artistique et les relations bancales entre un presque directeur sportif Letang et un vrai faux directeur du football Kluivert donnant plus l’impression de se tirer dans les pattes que d’œuvrer dans l’intérêt du club…
Une signature de Monchi pourrait en ce sens remettre de l’ordre dans tout ce joyeux boxon et recentrer par la même occasion chacun à ses fonctions naturelles. En effet, au delà de la signature de nouveaux éléments, l’expérience inattaquable de l’espagnol pourrait permettre de dégager une politique sportive à long terme, tant sur le comportement à tenir de la part des joueurs, que sur les choix à faire pour nos Titis ou encore sur les joueurs à céder, ou inversement a recruter. De même, il n’est pas impossible de croire que Monchi pourrait accorder sa nouvelle surface d’action financière à ses habitudes sévillanes en recrutant des profils apportant une vraie plus-value technique à l’équipe tout en alliant un standing faisant la joie des supporteurs et des propriétaires…
Quoi qu’il en soit le temps presse et le PSG, si changement il doit y avoir effectivement, est déjà en retard sur la préparation de sa prochaine saison. Ce vrai retard qui a l’heure d’une saison marquée par la désillusion à Barcelone, me paraît rédhibitoire encore une fois…
L’histoire récente nous a montré que l’anticipation était une vertue perdue depuis le depart de Leo dans la maison PSG.
Qu’adviendra t’il dans les prochaines semaines ? Nasser contactera-t-il enfin Monchi avant qu’il ne soit trop tard ? Donnera t’il à Kluivert les pleins pouvoirs ? Fera t’il confiance à Unai pour prendre lui seul toutes les décisions ? Ou alors, nous sortira-t-il de nul part un nom arrivant à mettre tout le monde d’accord comme le faisait notre regretté Leonardo ?
Bien des questions restent en suspens… mais le temps passe et chaque jour qui s’écoule rend la préparation de la prochaine saison plus incertaine…

La rédaction de ces quelques lignes m’amène à me demander si finalement le candidat idéal, bien avant Monchi ou Kluivert ne serait pas le retour du chevalier au costume et à la coupe impeccable Léo ? Ce retour qui aurait chez les amoureux du PSG un impact au moins aussi grand que la signature d’un Vidal ou d’un Neymar… ce profil tant espéré l’année passé… mais là encore c’est une autre histoire …

Juampi

À propos Blogueur Parisien

x

Check Also

L1 : les résultats complets de la 17e journée, Lyon, Monaco et Marseille ne lâchent rien

Pour clôturer cette 17e journée, l’Olympique de Marseille n’a pas fait dans le détail face ...