Cavani est-il encore loin des records détenus par Ibrahimovic au PSG ?

Ce n’est un secret pour personne : Edinson Cavani réalise une saison tonitruante au Paris Saint-Germain, avec un total de 40 buts inscrits en 40 matches toutes compétitions confondues. C’est d’ailleurs depuis le départ de Zlatan Ibrahimovic, en retrouvant son poste dans l’axe, que l’Uruguayen a battu son propre record personnel en championnat : en effet, il était resté sur une saison à 38 buts en Serie A avec Naples en 2013, et en a déjà inscrit 40 cette saison, avec le PSG.

Et, si jamais l’attaquant n’avait été aussi prolifique, il n’est plus très loin du total de buts inscrits par le géant suédois lors de son passage dans la capitale. L’ancien n°10 avait brillé lors de son ultime saison à Paris, inscrivant la bagatelle de 50 buts en 50 matches, ce qui en avait même fait le plus grand buteur de l’histoire du PSG.

Mais Edinson Cavani, digne remplaçant en pointe de l’attaque francilienne, pourrait lui voler la vedette, là où beaucoup ne l’attendaient pas à un tel niveau. En effet, il a déjà inscrit 40 buts cette saison sous le maillot rouge et bleu et n’est donc qu’à 10 petites unités du record zlatanesque d’Ibra. S’il continue sur sa lancée, avec une moyenne d’un but par match, il pourrait le détrôner, dans la mesure où il lui reste au minimum 9 matches à disputer, 11 en cas de qualification pour la finale de la Coupe de France.

En revanche, avec 121 buts inscrits au total dans la capitale, Cavani est encore loin du total de buts inscrits par le géant suédois, avec un cumul ahurissant de 152 buts marqués. En revanche, l’attaquant uruguayen a déjà détrôné Pedro Miguel Pauleta, bloqué à 109 buts lors de son retrait des terrains en 2008.

Bien au-delà des statistiques, s’il y a bien une chose que Cavani ne pourra jamais enlever à Ibrahimovic, c’est que ce dernier peut se vanter d’avoir fait passer un cap au PSG. Sportivement, le Suédois est arrivé dans une équipe en construction et qu’il a porté vers les hautes sphères nationales, tout en lui offrant la lumière médiatique dont elle rêvait. Les caméras du monde entier, les milliers de maillots portés à son nom, les unes des journaux : Zlatan a même débarqué avec un verbe dans le dictionnaire, quand il a décidé de venir terroriser une Ligue 1 dont il ignorait même l’existence. Le tout, avec des statistiques à faire pâlir les grands noms de la sphère footballistique.

En revanche, si Cavani a repris un flambeau difficile à tenir, il a quelque chose que le Suédois n’aura peut-être jamais et tout aussi difficile à mesurer : l’abnégation. Car le Matador est venu à Paris avec de l’envie de transpirer pour un maillot qu’il respecte et avec l’humilité d’un grand joueur qui a décidé de ne jamais rien lâcher. En témoignent ces trois années à se cramponner à un poste qui n’était pas le sien, et dans l’ombre d’un buteur à l’égo (sur)dimensionné. Et désormais, c’est avec cette même combativité de tous les instants, qu’il est lui aussi prêt à entrer dans l’histoire du Paris Saint-Germain.

À propos Ambre Godillon

x

Check Also

Thiago Motta : « Je me mets à la place de l’arbitre, tout le cinéma fait par Baysse ça peut le tromper »

Exclu en fin de match, Thiago Motta s’est arrêté devant la presse pour évoquer cette ...