Kurzawa : « Mes propos sur Thiago Silva ont été pris d’une façon où je le descendais, ce n’était pas le cas »

Layvin Kurzawa a très bien débuté sa saison avant de voir sa progression freinée par une pubalgie. Arrivé au PSG lors de l’été 2015, le latéral gauche a livré un entretien pour OKLM TV et s’est donc exprimé sur la pression qu’il vit depuis son arrivée au sein du club de la capitale.

« La pression je la vis bien, c’est plus pour mon entourage que c’est plus difficile à vivre. Mais ça fait partie du métier, on est habitué à ça et on vit avec »

Layvin Kurzawa est ensuite revenu sur ses propos à l’égard de Thiago Silva. Dans un entretien accordé à Canal+, le latéral gauche déclarait que son capitaine « parlait beaucoup » et qu’il se « sentait plus libre avec Presnel Kimpembe ». Des propos mal interprétés comme il l’explique : « Ça a été pris d’une façon où je le descendais un petit peu alors que ce n’était pas du tout le cas. C’est quelqu’un de très important au club, c’est notre capitaine. Quand je joue avec Presnel et quand je joue avec Thiago, la seule différence c’est que Thiago parle plus. C’est tout simplement ça que j’ai voulu dire. Il n’y a rien de méchant, comme ça a pu être interprété par certaines personnes. »

Âgé de 24 ans et professionnel depuis 2010, Layvin Kurzawa ne pense pas encore à son après-carrière, lui qui se fixe encore des objectifs : « Je ne pense pas à mon après-carrière, je vis le moment présent. J’essaie de me donner des objectifs. Je vis, je profite à fond de ces moments-là car ils ne sont pas éternels. Je ne me fixe aucune limite, j’essaie d’aller le plus loin possible et de faire le maximum pour moi, pour ma famille et pour tous mes proches. »

Cette saison, le titre de champion est très disputé avec un podium composé de l’AS Monaco (77 points), du PSG (74 points) et de l’OGC Nice (73 points). De quoi redorer le blason d’une Ligue 1 qui a, selon le latéral gauche, passé un cap :  « Cette saison, et on l’a vu avec Paris et Monaco, la Ligue 1 a franchi un cap. Pour perdurer, il faudrait que certains clubs de Ligue 1 arrivent à garder leurs talents dans leurs équipes. On a réussi à attirer des joueurs comme Memphis (OL), comme Balotelli (Nice). Pour les clubs, pour la Ligue 1 et pour les supporters, c’est quelque chose de très très bien. Quand on regarde un match, on veut voir des grands joueurs, des beaux buts, des beaux gestes techniques et cette saison c’est ce que l’on voit. »

>> Retranscription Canal Supporters ©

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Nantes, 18 matchs sans victoire contre le PSG et un record en vue…

Le FC Nantes est un adversaire que le Paris Saint-Germain aime jouer. Depuis le 16 ...