La revue de presse PSG : Ben Arfa, les notes des joueurs, la demie face à Monaco…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 6 avril 2017 dans la presse nationale. Au menu, le debrief du match contre Avranches, celui qui attend encore le PSG face à Monaco etc.

L’Equipe, tout d’abord, a titré sur les « Inséparables » Monaco et PSG, qui se retrouveront en demi-finale de la Coupe de France, quelques jours seulement après le sacre des Parisiens face à ces mêmes Monegasques en finale de la Coupe de la Ligue :«En quatre jours, les Parisiens ont transmis le spectre pesant d’une saison blanche sur les épaules de leurs rivaux monégasques. C’est un bon tirage parce qu’on joue à la maison, réagissait hier soir Adrien Rabiot. C’est vraiment une bonne chose de continuer ce duel avec Monaco. » Même juste avant le stade de France ? « Les jouer en demi-finale, c’est bien. Parce qu’après avoir passé Monaco, si on gagne, ce sera peut-être plus simple (en finale). » Ce sera le quatrième affrontement de la saison entre les deux meilleures équipes françaises, qui vont prolonger en parallèle leur lutte pour le titre de champion de France.»

Avant de revenir, quand même, sur la rencontre de mercredi soir : «Pour s’offrir cette demi-finale, les Parisiens ont dominé hier soir Avranches, 13e de National, sans forcer leur talent (4-0), et porté à seize matches leur série d’invincibilité. Les Manchois ont surtout donné une leçon d’abnégation en début de match à des Parisiens assez nonchalants. Maître du milieu de terrain, grâce à une présence plus incisive dans les duels et aux nombreuses mauvaises inspirations de Pastore, Avranches était peu mis en difficulté et gérait bien la profondeur »

Le quotidien sportif accorde même une page à Hatem Ben Arfa, où il explique : « Depuis sept mois, rien ne s’est passé comme l’ancien Lyonnais l’avait prévu. Mais quand il devra déterminer son avenir, HBA pourra se rappeler qu’un soir d’avril, il aura qualifié ce PSG-là en demi-finales de Coupe de France. Un doublé et une passe décisive face à une équipe 13e de National, Avranches. Cela fera très peu, pour marquer l’histoire du club de la capitale, mais cela laissera une trace, au moins. Emery, totalement insensible aux deux minutes de vidéo de son joueur, avait choisi hier soir de le titulariser, davantage pour faire souffler Cavani que pour offrir une vraie chance à l’ex-Marseillais. Ben Arfa le sait. En privé, il ne se fait pas d’illusion sur l’amélioration de sa relation avec Emery. « Si Emery reste, Hatem n’a aucune chance » : c’est une phrase souvent entendue dans son entourage ces dernières semaines.»

Les notes attribuées par L’Equipe : Areola 6, Meunier 5, Aurier 6, Kimpembe 6, Maxwell 5, Nkunku 4, Rabiot 5, Matuidi 4, Lucas 6, Ben Arfa 7, Pastore 6.

« »

Du côté du Parisien, même son de cloche. On peut d’abord y lire une réaction sur le tirage des demies : « Avril s’achèvera avec la promesse d’un nouveau sommet, une finale avant l’heure puisque rebelote, ce sera encore PSG – Monaco, le deuxième du mois, après celui intense et magnifique de samedi au Parc OL. Cette fois-ci, il se tiendra au Parc des Princes, sans doute le 26 avril, et si les sièges volent en éclats, on espère que ce sera après une belle fête et un match encore mémorable. (…) Cette année, plus que jamais, les Coupes vont arbitrer le duel à distance du championnat et comme c’est quasi inédit, personne ne sait vraiment par où et comment cette influence s’immisce. »

Avant que le média francilien n’analyse la rencontre avec le même défaitisme concernant Ben Arfa : « Pour entretenir ses rêves de triplé, le PSG s’est facilement affranchi d’Avranches, tombé sous l’avalanche mais avec dignité. Hatem Ben Arfa en a profité pour retrouver un peu de lumière, même si l’obscurité devrait l’envelopper à nouveau, son entraîneur ne comptant pas particulièrement sur lui. (…) Il quittera peut-être sa tunique en fin de saison mais jusqu’au bout, HBA croquera toutes les miettes qu’on lui laisseEt un passage sur les premières minutes de jeu de Lo Celso : «Il se souviendra toute sa vie de sa première fois et nous avec lui car en relayeur, il s’est montré juste, lucide et intéressant dans l’utilisation du ballon. « Il est bien entré, il a bien fait », l’a encouragé Emery. »

Les notes attribuées par Le Parisien  : Areola 5,5, Meunier 4,5, Aurier 4,5, Kimpembe 6, Maxwell 5, Nkunku 4,5, Rabiot 5, Matuidi 5, Lucas 7, Ben Arfa 7, Pastore 6.

À propos Redaction

x

Check Also

Le directeur général d’Anderlecht estime le PSG comme piste possible pour Tielemans

Annoncé comme proche de rejoindre l’AS Monaco, Youri Tielemans pourrait rejoindre quatre clubs s’il venait ...