La revue de presse PSG : Collectif Ultras Paris, Kurzawa, Motta…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce jeudi 13 avril 2017.

« Layvin Kurzawa, touché à un genou, se plaint toujours de douleurs alors que les examens passés ces dernières heures n’ont rien montré de significatif, rapporte L’Equipe. Le latéral sera forfait pour le déplacement à Angers demain. Pour les rencontres qui suivront, cela dépendra de l’évolution des sensations de l’international français. Quant à Thiago Motta, il s’est entraîné hier. Le milieu de terrain italien fera un dernier essai aujourd’hui. Le PSG partira en fin d’après-midi pour le Maine-et-Loire ».

« C’est une belle claque qu’ont reçue les Barcelonais mardi soir, lit-on également dans le quotidien sportif, comme toutes les claques, la douleur et la marque rouge vont s’estomper avec les jours qui passent. Alors, dans une semaine, à l’heure du match retour, les Catalans auront sans doute trouvé les ressources pour croire à un nouveau miracle, après le 6-1 retentissant infligé au PSG. Mais le voyage piémontais a confirmé, quand même, que la correction du Parc des Princes (0-4) n’était pas un accident. […] Sauront-ils, encore, redevenir eux-mêmes, dans une semaine, au pied d’un mur qui s’annonce moins fragile que celui du PSG ? ».

« Depuis six mois, le Collectif Ultras Paris a réanimé le Parc des Princes. Seulement, des tensions sont apparues dernièrement, écrit Le Parisien. La présence de membres du groupe parmi les fauteurs de trouble à Lyon, lors de la finale, conduit à une tentative de reprise en main. Le PSG a rencontré les représentants du CUP lundi, dans le cadre des rendez-vous réguliers. La soirée n’a pas été agréable pour les responsables du CUP. Cette situation et d’autres conflits avant la finale ont conduit à une sévère mise au point interne de Romain Mabille, le président du CUP, et de son vice-président, à l’adresse des leaders des groupes qui le composent. Des groupes très différents se rassemblent sous l’étiquette. […] « Pour certains, l’idée c’était de tout accepter au départ, et ensuite de refaire ce qu’on voulait, comme avant », critique un ultra parisien. Pour enrayer les dissensions, il est demandé que seul le matériel du Collectif soit affiché dans le virage. De même, les règles de déplacement vont être durcies. Les dirigeants du CUP menacent d’exclure les groupes qui ne se conformeront pas aux nouvelles modalités[…] Le 19 mars, l’apparition près du CUP d’anciens membres des Tigris, qui s’inscrivait dans la mouvance antifasciste, a entraîné des invectives et une bousculade devant le stade, après le coup de sifflet final. Cet épisode a aussi mis en exergue la résurgence d’inimitiés vieilles de dix ans, au sein même du virage AuteuilSi le CUP hausse le ton, c’est aussi parce que les événements récents menacent son avenir. Les incidents de Lyon auraient mis un gros coup de frein aux discussions autour de la mise en place d’abonnements réservés aux membres du Collectif la saison prochaine. D’ici là, le CUP devra prouver qu’il peut retrouver sa cohésion. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Neymar : « Je suis venu au PSG pour être le meilleur, pour faire du club le meilleur d’Europe »

Neymar Jr (25 ans) est venu au Paris Saint-Germain pour relever de nouveaux défis. Avant d’affronter ...