La revue de presse PSG : Di Maria, Cavani, Kurzawa…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 11 avril 2017.

« Angel Di Maria veut rester au PSG pour soulever la Ligue des champions, lit-on dans L’Equipe. À l’heure où certains cadres s’interrogent sur leur avenir et sur la capacité du PSG à les mener sur le toit de l’Europe, la nouvelle aura de quoi rassurer les dirigeants parisiens, Angel Di Maria se sent bien à Paris. « Il est bien à Paris, bien dans sa peau, sa femme adore la ville, bref il est épanoui », confie un proche. Il apprécie l’ambiance d’un vestiaire largement imprégné par la culture latine et, s’il est plutôt décrit comme quelqu’un de discret et « très famille », il participe régulièrement aux repas collectifs. Parallèlement, il continue à prendre des cours de français. Sous contrat jusqu’en 2019, comme il le répète en privé à son entourage, il ne pense absolument pas à un départ. Son ambition est toujours la même : il veut s’imposer et donner la Ligue des champions à Paris. L’échec contre Barcelone n’a rien changé. Comme nombre de ses coéquipiers, il est persuadé d’avoir été volé au retour. » […] Depuis début 2017, il est transfiguré (8 buts, 6 passes). Plus à l’aise physiquement (« ça fait trois étés de suite qu’il fait des préparations tronquées, il le paie forcément à un moment », justifie un proche), il a retrouvé son coup de reins, son sens de la rupture et de la passe chirurgicale. […] À de multiples reprises, Emery et Di Maria se sont expliqués pour débattre de ses manquements, donc, mais aussi de sa position. La situation était toutefois pesante et, fin 2016, son entourage comme ses dirigeants se sont posé des questions sur son avenir et avaient considéré une porte de sortie vers la Chine. À 29 ans, il est en train de réaliser un de ses plus beaux retournements de jeu ».

« Layvin Kurzawa souffre d’une douleur à un genou. Parmi ses proches, on se voulait relativement confiant quant à une durée d’indisponibilité limitée. Des examens pourraient valider ce premier diagnostic, rapporte le quotidien sportif. Pour le reste, Marquinhos et Thiago Silva, tous les deux absents depuis une semaine, ont poursuivi hier leur programme de reprise en participant à la séance. »

« Cavani pourrait devenir le meilleur buteur de l’histoire du PSG avant la fin de l’année. Avec 156 buts inscrits en 180 matchs, le Suédois n’a plus que 33 unités d’avance sur Cavani, constate Le Parisien. Du haut de ses 42 réalisations cette saison, Edinson Cavani talonne Lionel Messi qui domine le classement européen des buteurs avec 43 buts. L’Uruguayen devance le Munichois Lewandowski (38 buts), le Romain Dzeko (34) ou Aubameyang, l’attaquant de Dortmund (32). En privé, Cavani souligne la confiance et l’attention que lui porte Unai Emery qui n’hésite pas à le sonder sur le jeu parisien. »

« Le bras de fer dure depuis plus de deux mois et personne ne veut céder, poursuit le journal régional. Ni Patrick Kluivert ni Edinson Cavani. Fin janvier, les deux parties sont pourtant tombées d’accord sur l’essentiel. Le principe d’une prolongation de contrat de deux ans jusqu’en 2020 assortie d’une belle augmentation salariale (1,1 M€ brut/mois) a ainsi fait consensus. Comme le bonus en cas de titre de meilleur buteur du championnat, déjà inclus dans le contrat actuel signé. Pour pimenter le tout, le PSG a même pensé à une nouvelle prime indexée sur le nombre de matchs joués dans la saison en tant que titulaire selon divers paliers (30 matchs, 40 matchs, etc.). C’est précisément cette proposition qui heurte le clan Cavani. L’attaquant demande en effet à ce que le calcul du nombre de matchs disputés intègre aussi les entrées en cours de jeu. Absent des négociations jusqu’à présent, le président Nasser Al-Khelaïfi pourrait intervenir pour débloquer ce dossier stratégique. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Fernandez : « Beaucoup vont au Parc pour voir Javier Pastore, moi aussi »

Touché à la cuisse contre Montpellier, Javier Pastore est incertain contre Monaco en demi-finale de ...