Crédits photo Ouest-France

Pour mieux connaître la saison d’Avranches : à la peine en National, à la joie en Coupe de France

C’est la semaine de tous les rêves mais aussi tous les dangers pour l’US Avranches. Opposé pour une parenthèse enchantée au PSG ce soir en quart de finale de la Coupe de France, le club va recevoir le leader de National, Quevilly-Rouen, dès samedi, pour la 28e journée de National. Un match couperet à la vue du classement et à 7 journées de la fin. Les normands sont 13e (sur 18) avec une seule longueur d’avance sur Pau, le 15e et premier relégable. Le maintien est encore loin d’être acquis pour une équipe qui n’a remporté aucun de ses matchs contre le top 7 de son championnat.

Pourtant, l’USA avait parfaitement débuté son championnat : une place sur le podium début septembre et « seulement » deux défaites sur les 12 premières journées. Mais les joueurs de Damien Ott n’ont remporté qu’un seul match de championnat entre fin septembre et début mars ! Au total, sur les 27 journées disputées jusque-là, seules 7 victoires (10 nuls et 10 défaites) sont à mettre à l’actif des normands. La dynamique s’est soudainement étiolée, conjuguée aux bouffées d’air frais en Coupe de France.

Une coupe nationale qui résume parfaitement la détermination du club. D’abord une formalité contre Dragon, un club issu de Papeete (9-0), puis une qualification arrachée à Vannes au 8e tour en étant mené au score jusqu’à la 68e minute et en renversant la vapeur en dix minutes (1-2). Comme début janvier contre Laval, en 32e de finale, où la formation de Marco Simone menait avant de se faire rejoindre à la 48e minute puis de se faire dépasser en fin de match (3-1). Au tour suivant, Avranches a dû attendre la 60e minute pour venir à bout du club francilien de CFA, Fleury-Mérogis (1-0). Enfin, l’exploit contre Strasbourg, actuel 2e de Ligue 2, en huitièmes de finale (1-1, 6-5 tab). Les normands ont encaissé un but égalisateur dans le temps additionnel de la partie mais les ressources, et l’appui du public, leur ont permis de s’imposer aux tirs au but et ainsi d’avoir le rêve d’affronter le PSG.

Le parcours d’Avranches en Coupe de France
7e tour : Avranches 9-0 Dragon (Papeete)
8e tour : Vannes (CFA2) 1-2 Avranches
32e : Avranches 3-1 Laval (L2)
16e : Avranches 1-0 Fleury 91 (CFA)
8e : Avranches 1-1 (6-5tab) Strasbourg (L2)

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

PSG CFC

LIVE – PSG / Celtic : 2-1

C’est parti très vite au Parc des Princes ce soir avec une ouverture du score ...