L’entraîneur d’Avranches remercie le PSG de les avoir fait exister

Il a attendu le coup de sifflet final pour demander à Unai Emery de lui dédicacer son livre et lui souhaiter ses meilleurs voeux pour la suite. Sur le plateau d’Eurosport, Damien Ott a savouré d’avoir joué contre le PSG, qui a permis à son club d’exister selon lui.

« Des regrets ? Pas du tout. Il y a beaucoup de fierté d’avoir fait une vraie partie de football pendant une mi-temps. D’être rentrés avec la ferme intention de revenir au score en deuxième mi-temps. Tout s’effondre à l’issue du 2e but parisien à cause d’une balle perdue au milieu qu’ils nous contrent. Ensuite on a fermé pour éviter le naufrage. Ce que mes joueurs ont fait avec beaucoup de courage. Il n’y a pas de déception mais de la fierté d’être venu ici et le bonheur d’avoir vécu ce match. C’est extraordinaire pour des footballeurs amateurs, un staff amateur, un club amateur. »

« C’était un vrai beau moment, explique l’entraîneur du club normand. Nous sommes à des années lumières du PSG. Ça ne se discute pas. Il ne faut pas croire qu’on a été très bons, ils ont permis à Avranches d’exister. Mes joueurs ne sont que du National et ont joué un bon football. On a réussi à être presque intéressant par moment. Pas décisif car c’est difficile d’être efficace dans les zones de vérité contre ce genre d’équipes. On a essayé, on s’est rapprochés. Il y a un énorme écart mais mes joueurs ont existé. »

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

PSG / Barcelone : Les Parisiennes à un pas de Cardiff, record d’affluence au Parc ?

A force de leur parler de la « remontada » vécue par les hommes, les joueuses du ...