Lucas : « Je vis une expérience fantastique au PSG, professionnellement et comme humain »

Lucas a vu cette saison ses statistiques s’améliorer. Pourtant, son impact dans le jeu ne semble pas aussi probant que les chiffres pourraient le laisser penser. Dans un entretien accordé au média sportif et chrétien Xtheline, le Brésilien revient largement sur son arrivée à Paris, lui qui quittait son Brésil natal pour la première fois.

« Le changement fut un peu compliqué et ce fut sans doute difficile de quitter le Brésil mais j’ai réalisé un grand rêve en rejoignant le Paris Saint-Germain et ainsi pouvoir évoluer en Europe avec pour objectif de jouer la Ligue des Champions aux côtés de grands joueurs. Malgré tout, ce fut émotionnellement très dur et ce fut difficile de quitter mon pays d’origine, de quitter ma famille, de quitter mes amis et jusqu’à aujourd’hui je pense que le plus dur, quand tu quittes le Brésil, c’est la nostalgie. Mais tout cela fait partie de la vie du joueur de football professionnel, cela fait partie de la vie de tout joueur qui cherche à atteindre de grands objectifs comme celui de jouer en Europe. L’idée de jouer la Ligue des Champions et de poursuivre mes buts dans le football était une opportunité que je ne pouvais pas refuser. Je ne doute pas que la présence de Dieu dans ma vie m’a beaucoup aidé et m’a permis de supporter toutes les difficultés qui se sont présentées sur mon chemin. »

A Paris depuis l’hiver 2013, Lucas a eu le temps de s’adapter à la culture française ainsi qu’à la langue. Une expérience de tous les jours dont profite pleinement l’ailier brésilien : « Ma vie ici en France est très bonne, je l’aime beaucoup et je dis toujours que je vis une expérience fantastique ici, non seulement professionnellement mais aussi en tant qu’être humain. Tout ce que j’ai appris ici durant ces quatre années, sans aucun doute, je le garderai moi pour le reste de ma vie. Tout ce que je traverse, les victoires, les défaites, les joies, les peines, tout cela me sert de leçon. Cela me sert d’apprentissage et me permet de mûrir. Juste le fait de pouvoir vivre à Paris dans l’une des villes les plus visitées du monde et d’être en mesure d’apprendre une autre langue et de vivre dans une autre culture, c’est quelque chose de grand. Avec tout cela autour de moi, c’est très important pour moi d’essayer de tirer le meilleur parti de cette période ma vie, d’être en mesure d’apprendre de plus en plus, de me développer de plus en plus, en tant que personne et en tant que joueur. Je vis vraiment une expérience fantastique et je suis très reconnaissant envers Dieu de m’avoir offert le don de jouer pour un club comme le PSG. »

Pour Xtheline, le Brésilien revient également sur ce qu’il estime être ses principales atouts, à savoir sa vitesse et son sens du dribble : « Je n’aime pas vraiment parler de moi de cette façon, mais si je devais dévoiler ce que j’estime être mon plus grand atout, c’est ma vitesse balle au pied. Je préfère penser que je suis un joueur qui aime accélérer le jeu, créer des situations, marquer, dribbler également, je pense que c’est ma principale caractéristique. Ma vitesse balle au pied, le dribble et aider mes coéquipiers. J’aime beaucoup aider l’équipe et cela signifie que je dois me concentrer sur l’aspect défensif, ce qui signifie que je dois revenir au marquage, pour aider défensivement et ainsi adhérer à l’objectif commun. »

Lucas évoque ensuite, du haut de sa jeune carrière, ses meilleurs souvenirs, lui qui a remporté la Copa Sudamericana avec São Paulo et treize trophées avec le PSG : « J’ai eu plusieurs bons moments dans ma carrière, mais je pense que mes adieux à São Paulo, et ma dernière saison de façon plus générale, fut un moment spécial car nous avons réalisé une série d’invincibilité afin d’obtenir le titre. En 2011, j’ai aussi vécu un moment fantastique puisque j’ai fais partie de l’équipe qui a remporté le Championnat U20 d’Amérique du Sud avec le Brésil. C’était, en outre, un véritable honneur d’être sélectionné avec l’équipe des Jeux olympiques pour mon pays et, enfin, ici à Paris. Toutes ces années, la conquête des titres, chaque saison qui passe j’évolue de plus en plus, je marque plus de buts tout en aidant l’équipe un peu plus chaque saison. C’est difficile de choisir un seul instant car il y en a tellement! »

Enfin, Lucas évoque son geste technique préféré. S’il ne se montre pas précis, l’ailier brésilien insiste sur l’utilisation de la vitesse et de la feinte afin de dribbler l’adversaire : « Mon geste technique préférée pour passer un défenseur c’est sans aucun doute de le battre en utilisant ma vitesse. J’essaie souvent de faire une feinte pour voir où va leur corps, ce qui me permet de tromper le défenseur. C’est également très important d’anticiper le jeu avant que le ballon n’arrive et ainsi imaginer ce que vous pouvez faire et ce que vous ferez. C’est très important, mais c’est aussi essentiel de toujours rester spontané. A chaque instant, vous avez besoin de visualiser ce qui va se passer avant que vous ne l’ayez fait, c’est la clé lorsque le ballon est dans vos pieds. »

>> Traduction Canal Supporters ©

À propos Quentin Polin

x

Check Also

Messi : « C’est vrai qu’aujourd’hui, le PSG et City sont les meilleures équipes »

Quintuple ballon d’Or, Lionel Messi pense que la bataille sera rude pour aller décrocher la ...