Monaco 1-4 PSG : Les notes des parisiens

Pour cette finale de la Coupe de la Ligue entre le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco, Unai Emery a composé avec ses meilleures forces en présence dans une équipe sans surprise.

Kevin Trapp 6/10 : Il n’a pas pu grandement briller en raison de la faiblesse des occasions franches monégasques et ne peut rien faire sur le superbe but de Thomas Lemar. Ses deux sorties hors de sa surface pour dégager son camp ont rassuré ses défenseurs.

Serge Aurier 7/10 : Il est monté en puissance durant toute la rencontre. Sa course pour rattraper Mendy, parti dans son dos, de 40 mètres est un exemple. Sa présence physique a dégagé une vraie sérénité sur son côté.

Thiago Silva 8/10 : Il était remis en question, notamment sur son leadership, depuis la déroute à Barcelone. Ce soir, il a allié la justesse défensive et une autorité digne d’un vrai capitaine. En boitant pour les dix dernières minutes après un contact avec un monégasque, il n’a pas souhaité abandonner ses coéquipiers.

Presnel Kimpembe 6,5/10 : Deux interventions précieuses dans les premières minutes qui ont donné le ton de son match. Dans l’ombre d’un Silva omniprésent, il a répondu aux attentes malgré une préparation tronquée par ses adducteurs sifflants.

Layvin Kurzawa 6/10 : Il a rendu un Bernardo Silva inefficace, hormis sur le but monégasque qui vient de son côté. Un apport intéressant offensivement mais manquant cruellement de précision.

Thiago Motta 7,5/10 : Une influence dont il a le secret. Il est apparu très souvent juste dans ses interventions et dans ses placements. Il a fini le match sur les rotules, victime de crampes, remplacé par Lucas (86e).

Marco Verratti 8,5/10 : Avec une présence aussi soutenue comme celle de ce soir, il est indispensable à ce PSG. Passeur décisif d’un caviar d’un extérieur du pied pour une reprise de volée de Cavani. Remplacé par Matuidi (81e).

Adrien Rabiot 5,5/10 : Certainement le Parisien le plus en-dedans dans ce match. Beaucoup de pertes de balle et un impact moindre dans le coeur du jeu. Loin d’être sa meilleure prestation.

Angel Di Maria 9/10 : Un Di Maria comme ça, c’est validé tous les jours. Un temps dans le coeur du jeu, il a fait un très grand nombre de différences. Décisif sur le premier (passe), le deuxième (but) et le quatrième but (passe). Sans compter les deux grosses tentatives repoussées par Subasic. Très impressionnant.

Julian Draxler 6,5/10 : Effacé, il est resté assez discret offensivement hormis quelques accélérations bien senties. Mais il marque le premier but du PSG en reprenant un caviar de Di Maria et il lui rend la pareille pour le deuxième but. Remplacé par Pastore (56e).

Edinson Cavani 7,5/10 : Le match de l’uruguayen est un paradoxe complet. Auteur d’une sublime reprise de volée pour le 3e but Parisien, que seuls les grands attaquants peuvent convertir, il inscrit un doublé d’une nouvelle demi-volée imparable. Mais il est aussi capable de manquer une énorme occasion seul face au but quelques minutes après sa première réalisation qui aurait dû tuer la biche. Toujours impressionnant dans son abattage défensif.

À propos Redaction

x

Check Also

Vainqueur à Lyon, Monaco engrange trois nouveaux points dans la course au titre

Dans la course au titre, c’était potentiellement le match le plus dangereux pour l’AS Monaco. ...