Revue de presse PSG : Metz, notes, Matuidi, Aurier…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mercredi 19 avril 2017.

« C’est une fin de match complètement dingue, qui restera comme un moment d’anthologie de l’histoire de la L1 si le PSG parvient à arracher le titre de champion à l’issue de la saison, remarque L’Equipe. Les mots ne sont pas trop forts. En quelques minutes, hier soir à Metz, les joueurs d’Unai Emery ont tour à tour été rejoints à 2-2, puis à deux doigts de concéder une défaite sans doute rédhibitoire dans leur duel avec Monaco, avant de sauver la victoire au bout de la 3e minute du temps additionnel… Ce voyage en Lorraine devait pourtant être une formalité, et la vérité est que ça en a longtemps pris la tournure. […] Si Emery promettait de « tirer les leçons » de cette soirée aux sentiments contradictoires, tout le camp parisien voulait retenir les bons côtés. À commencer par ce rythme soutenu leur offrant le même nombre de points (77) que le leader monégasque (qui compte un match en moins). « J’ai vu les Monégasques dans leur fauteuil exulter à 2-2 et se rasseoir calmement à 3-2, résumait Meunier, hilare. J’ai déjà vécu ça à Bruges. Jusqu’à la dernière rencontre, on peut être champions donc il ne faut pas paniquer. » Hier, c’était bien imité. »

Le quotidien sportif interprète la joie de Matuidi sur le but de la délivrance : « Ce regard perçant à destination de la tribune officielle. Là même où avaient pris place les dirigeants parisiens, Nasser al-Khelaïfi et Patrick Kluivert. « À vous de juger si je suis important ou si je ne le suis pas ». Comme si, à travers cette séquence de quarante secondes qui libéra Paris du poids d’une nouvelle soirée honteuse, Matuidi avait souhaité libérer sa « rage ». Et un sentiment de ressentiment par rapport à ses dirigeants ? Chez Blaise Matuidi, les attitudes veulent dire beaucoup. »

« Serge Aurier est en pourparlers avancés avec Manchester United selon le site ivoirien sportmania, lit-on également. Il aurait même déjà discuté à plusieurs reprises avec José Mourinho. Aurier, lors de ses échanges avec Mourinho, aurait même, selon une source proche du dossier, donné son accord de principe pour le rejoindre cet été. Même si l’Ivoirien ne prolonge finalement pas au PSG, il est loin d’être évident que son employeur le cède pour autant. L’indemnité potentielle de son transfert, environ 20M€, ne constituera pas un argument susceptible d’infléchir la position parisienne ».

Les notes de L’Equipe : Trapp 4 / Meunier 4 / Marquinhos 4 / Kimpembe 4 / Maxwell 7 / Verratti 6 / Thiago Motta 5 / Matuidi 8 / Lucas 4 / Cavani 6 / Di Maria 5.

Les notes du Parisien : Trapp 4 / Meunier 3 / Marquinhos 4 / Kimpembe 4 / Maxwell 5 / Verratti 6 / Thiago Motta 5 / Matuidi 8 / Lucas 4 / Cavani 5 / Di Maria 4.

« Ce PSG-là joue décidément souvent avec les nerfs de ses supporters… remarque Le Parisien. Paris a bien failli abandonner ses dernières chances d’être champion dans un milieu de semaine qu’il aurait préféré consacrer à des quarts de finale de Ligue des champions. […] D’une tête miraculeuse, Blaise Matuidi a donc changé le cours d’une histoire qui allait très mal se terminer. Le milieu de terrain le sait, au moment où il négocie son avenir. Le doigt sur la tempe, il avait visiblement un message à faire passer à la tribune présidentielle où étaient installés le président Nasser Al-Khelaïfi, Patrick Kluivert et Olivier Létang. […] Visages fermés, têtes basses et l’envie de très vite se réfugier dans le bus pour échapper aux questions. Comme des rescapés qui viendraient de réchapper de justesse d’une catastrophe. Telle était l’attitude majoritaire dans les rangs parisiens à l’issue de la rencontre. Un spectacle assez rare un soir de victoire. »

« A se laisser aller en deuxième période, le Paris Saint-Germain a frôlé la catastrophe à Metz. Avant de s’en sortir miraculeusement », observe Le Républicain Lorrain.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

PSG CFC

LIVE – PSG / Celtic : 2-1

C’est parti très vite au Parc des Princes ce soir avec une ouverture du score ...