Si Gameiro était au PSG, “il ne se laisserait pas bouffer comme ça”

Kevin Gameiro (29 ans) a grandi. Il s’est accompli physiquement et mentalement. L’attaquant de l’Atlético de Madrid ne connaîtrait pas aujourd’hui la même expérience au PSG, assure-t-il.

“Je reste un joueur d’instinct. En Espagne, j’ai beaucoup plus de ballons qu’en France, donc, forcément, je progresse dans son utilisation. Mais là où j’ai réalisé le plus de progrès, c’est physiquement. Je ne me fais plus bouger comme avant. Unai Emery, c’est lui qui m’a demandé de travailler beaucoup plus en dehors des entraînements. Ce que je ne faisais pas du tout. Je n’étais pas un bosseur comme ça, explique l’attaquant dans L’Equipe. Était-ce difficile de jouer avec Ibrahimovic ? C’est dur parce qu’il veut toujours le ballon et, parfois, tu te sens obligé de le lui donner. […] Au PSG, je me disais que, quoi que je fasse, je serais remplaçant. C’était comme ça. Je ne sais pas pourquoi je l’ai accepté. Alors qu’à Séville, vous pouvez le demander à Emery, quand j’étais sur le banc, il voyait que je n’étais pas content. Aujourd’hui au PSG, je ne me laisserais pas bouffer comme ça. Et s’il le fallait, j’irais parler au coach. Après, je vous rappelle quand même que j’avais Ibrahimovic devant moi.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

31 plusieurs commentaires

  1. Bah oui, c’était zlatan devant, et franchement, gameiro ne lui arrivera jamais à la cheville, alors pourquoi pleurnicher ou shooter dans une bouteille d’eau ?
    J’aimais bien ce petit gars, mais faut quand même qu’il se fasse à l’idée qu’il a plus la tête d’un joueur colony capital que qsi… Il n’a pas le niveau pour ce psg là… Même si il est en demies..

  2. Le mec oublie que c’était Ancelotti qui le coachait. Genre Ancelotti ne lui donnait pas ce genre de conseil… Il n’avait tout simplement pas la volonté de se battre chez nous.

    • Il en a prit conscience à l’étranger comme beaucoup de joueurs français qui jouent dans notre championnat et qui restent sur leurs acquis.

    • Augustinito #Poux triste

      Il ralait beaucoup beaucoup. Pourtant il en joué des matchs à l’époque, c’était pas le petit remplacant à qui on donnait jamais sa chance.

      • il etait remplacant les trois quart du temps avec en 2013 une moyenne de 34 min/match en L1 et 7 titus… mais bon…

        • Augustinito #Poux triste

          Et sur deux ans 77 matchs joués, 50 minutes par match, 37 titus et 36 entrées en jeu. Il a eu maintes fois l’occasion de montrer ce qu’il valait. Il a même été aligné en pointe avec Ibra. Il faut arrêter de prendre la défense de ces mecs qui, tout en étant fier de dire qu’ils ont progressés, changés dans un autre championnat, viennent se plaindre qu’on leur faisait pas assez confiance en France. Il a eu plus d’une fois sa chance, il ne l’a pas saisi et au lieu de vouloir s’accrocher il est parti, la concurrence n’était pas faussée. C’est entre la mauvaise foi et la malhonnêteté intellectuelle son discours.

          • Ses problèmes de temps de jeu ont coïncidés avec la venue d Ibra et de celle de Lavezzi,(donc les stats 2011-2012…)

            Ancellotti a du faire (a juste titre) une gestion a la fois sportive et politique, et Gameiro en a fait les frais “quoi que je fasse je serais remplaçant” qu’il y a t’il de malhonnête la dedans? c est juste la réalité de l époque: pas de concurrence possible avec ibra et gestion politique de l integration de Lavezzi par Carlo, ensuite il reconnaît qu’il aurait du plus travailler aux entrainements….
            il n en demeure pas moins qu il na pu avoir complètement sa chance , mais finalement il a fait le bon choix.

    • Ancellotti est un vieux renard, et il ne s’est pas embarrassé avec une concurrence saine de principe, certains joueurs en ont fait les frais dont Gameiro. Lavezzi avait ete acheté bien cher…

  3. Ah, les “j’aurais du, j’aurais fait”… Sauf que dans le foot, c’est pas du conditionnel qu’on veut, mais répondre présent.

    Il n’a pas accepté la concurrence au PSG et il est parti, ce qui lui a réussi d’ailleurs.

  4. Il a raison

  5. Profite du présent pas de ton passage complètement raté.

  6. LOL Kéké se rebiffe. De toute façons le joueur français accepte bcp plus la concourronce (tout comme la charge de travail d’ailleurs) à l’étranger qu’en France où il aime vivre dans du coton. Rien d’étonnant là-dedans ^^

  7. Encore un témoignage qui va dans le sens qu’Emery aide a faire franchir a certains joueurs un palier supplémentaire, par l exigence et la concurrence

    • Et pas Ancelotti, donc ?
      C’est surtout que Gameiro, comme beaucoup de joueurs français, accepte à l’étranger ce qu’il n’accepte pas en France.

      • Oui sortir de son contexte lui a permis d évoluer (Emery y a contribué aussi) et non Ancellotti a fait ce qu il devait faire, c est a dire gérer politiquement son effectif dans le contexte de l époque avec une préférence en terme de titularisations pour Lavezzi nouvelle star, au detriment de Gameiro (que j ai toujours apprécié d ailleurs)
        sans parler de concurrence avec Ibra même pas envisageable

  8. Beaucoup dénigrent son passage a paris mais il est aujourd’hui dans un club autrement plus performant en europe

  9. Je viens de voir que Nice souhaite récupérer ben arfa , un échange ben arfa – Seri m’irais bien , voir même ben arfa – koziello

    • Trop leger koziello lol il volait en europa sur chaque coup d épaule ?

    • Woaw… Koziello ? Sérieusement ? ?

      Seri franchement oui, au même titre qu’un Tolisso ca ferait pas tâche dans la rotation du milieu (on arrive bien à jouer avec Blaise lol), mais Koziello !??? Il est à des années lumières d’un Seri

  10. petite bite un jour petite bite toujours

  11. Le retour de Kévina la pleureuse! Avant de justifier son échec au PSG par la présence d’Ibra, Gameiro avait déjà chargé l’an dernier Carlo Ancelotti (cf. ci dessous). Une mentalité pitoyable, aucune remise en question personnelle, voilà pourquoi Gameiro ne sera JAMAIS un grand joueur…

    “Dans un entretien accordé au JDD, Kévin Gameiro est revenu sur son passage au PSG entre 2011 et 2013. Un passage dont il ne garde pas que de bons souvenirs malgré de bons débuts. Ses ennuis ont d’après lui commencé après l’arrivée dans la capitale de Carlo Ancelotti à la trêve hivernale.

    «À l’époque, j’ai lâché», reconnait l’international français auteur d’un doublé contre la Bulgarie. «Quand il a remplacé Antoine Kombouaré à Noël 2011, j’ai vite compris qu’il ne comptait pas sur moi. Je suis passé de titulaire à remplaçant et je n’entrais même plus systématiquement en jeu.»

    L’attaquant de l’Atletico Madrid et de l’équipe de France a alors des envies d’ailleurs mais Carlo Ancelotti ne l’entend pas de cette oreille.

    «Il disait que j’allais avoir du temps de jeu avec le calendrier chargé mais il n’a pas tenu sa promesse. Contre Valence (mars 2013), Ibra était suspendu mais je n’ai pas démarré. Le lendemain, j’ai réclamé une explication dans son bureau. Il m’a écouté car il était ouvert au dialogue mais rien n’a changé.”

    • Carlo avait essayé de faire jouer Gameiro dans son “sapin” mais il ne savait pas garder un ballon, jusqu’à ce qu’il décide de jouer sans attaquant avec un trio magique Nenê, Menez et Pastore.

  12. Vous avez déja entendu digne se plaindre de son temps de jeu au barça?

    • le PSG de l époque n est pas comparable avec le Barca, même encore aujourd hui…quelque part on doit être d accord….. mais sans l être complètement si tu sous entends que Gameiro aurait du se satisfaire de sa situation de l époque

  13. C pas au coach qu’il faut parier. DIRECt tu interpelles l’Emir!

  14. Ibra tu peux pas le mettre sur le banc cest normal

  15. Gameiro c’est un bon joueur qui mettra 20 buts par saison où qu’il joue mais il fera jamais parti des meilleurs car il a des lacunes et un mental qui suit pas.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée