Verratti : « Quand on rentre dans ma vie privée sans rien savoir, ce n’est pas normal. Je ne l’accepte pas »

A l’occasion de recevoir son trophée de joueur du mois de février en Ligue 1, Marco Verratti a accordé une interview à beIN Sports. L’occasion pour lui de revenir sur l’actualité du PSG, de la remontada à la lutte pour le titre. Retranscription intégrale.

Remporter le trophée UNFP du joueur du mois de février
« Ce sont des titres personnels qui font plaisir. Ça veut dire que j’ai fait un bon mois. Surtout qu’on a eu un mois très difficile parce qu’on arrive bientôt à la fin du championnat. On doit être très performant individuellement et collectivement. Depuis le début de 2017, tous les joueurs sont montés en puissance. Ça sera bien pour la fin de saison. »

La bataille pour le titre
« Ce ne serait pas une catastrophe (si on ne gagnait pas). C’est le football, c’est comme ça. On n’a pas fait un bon début de saison avec six mois compliqués en perdant beaucoup de points. On est encore à trois, on a encore la possibilité de gagner, on va encore tout donner. Si Monaco gagne, on les félicitera. On sait qu’on n’aurait pas atteint notre objectif mais nous avons fait 4 années historiques en France. On a tout gagné. Il existe toujours une possibilité de ne pas gagner. »

L’élimination en Ligue des Champions contre Barcelone 
« Est-ce la plus grande déception de ma carrière ? Oui. Personne ne s’attendait à un résultat comme ça. Ça m’a un peu énervé de sortir sans jouer notre jeu. On a seulement cherché à défendre, on attendait que le temps passe. Ce sont des petites choses mais je retiens mieux le 4-0 avec beaucoup d’occasions que le 6-1. En deuxième mi-temps ils n’ont pas eu beaucoup d’occasions. On sait quand on perd 6-1, on ne peut pas parler après, mais il y a eu des choses en faveur de Barcelone. C’est le football. On aura d’autres opportunités. C’est la part jolie du football, des fois on peut faire des exploits, des fois on peut faire des fautes. » 

Les critiques sur son manque de professionnalisme en dehors des terrains
« Ce sont les choses que je ne comprendrais jamais dans le football. Quand j’arrêterai de jouer, ce sera la seule chose qui ne me manquera pas. Derrière un ordinateur ou une télévision, tout le monde parle comme il veut. On peut me critiquer pour ma façon de jouer, que je suis nul, que je suis un problème pour le PSG. Je ne dirai jamais quelque chose sur ça, le football est bien aussi comme ça. Mais quand on rentre dans ma vie privée sans rien savoir, ce n’est pas normal. Je ne l’accepte pas. J’ai senti des choses graves sur moi mais je n’ai jamais rien dit. A un moment, il faut un peu arrêter. »

Si un seul joueur devait rejoindre le PSG…
« Neymar. C’est un jeune joueur. Il a été impressionnant dans les deux matchs contre le Barça. Cette année, il a pris une dimension formidable. Il est au niveau de Messi. Il a mon âge et il sera un grand joueur pour le futur. »

Celui qui l’a le plus impressionné au PSG ?
« Vous n’y penserez peut-être pas mais c’est Maxwell. C’est un joueur magnifique. Que ce soit dehors, sur le terrain ou comme personne. Sur tout. » 

>> Retranscription Canal Supporters ©

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Vainqueur à Lyon, Monaco engrange trois nouveaux points dans la course au titre

Dans la course au titre, c’était potentiellement le match le plus dangereux pour l’AS Monaco. ...