Duluc

Duluc : « Emery ne pourra pas être le seul perdant »

Page 2 de L’Equipe, Vincent Duluc donne sa vision de la saison du PSG. Le journaliste estime que l’entraîneur actuel du PSG ne pourra être le seul pointé du doigt.

« Si le PSG a seulement perdu deux matches en 2017, ces deux défaites portent en elles les mêmes fantômes d’une politique sportive bancale et coupable. Changement d’entraîneur coûteux à l’effet incertain, nomination d’un directeur du football à l’impact transparent, recrutement calamiteux : un triomphe, vraiment, ironise le journaliste dans l’éditorial du jour. La saison du PSG, certes, fait réfléchir à la relativité de l’échec. Il serait faux de prétendre que le PSG ne gagne plus, alors qu’il se contente de gagner moins. Et quand l’OL moque via les réseaux sociaux la probable perte du titre parisien, en rappelant son record de sept couronnes d’affilée, le club de la capitale pourrait rétorquer qu’avec deux victoires lors des trois dernières journées, il présentera un total de points que le club lyonnais n’a jamais atteint. C’est incomparable ? Il faut comparer. Comparer Emery et Blanc, PSG 2017 et PSG 2016, PSG, Nice et Monaco. C’est l’essence du sport que de mesurer la performance. Alors, la comparaison des années Blanc et de la saison Emery est inévitable. Mais ce que la défaite à Nice a annoncé, dimanche, est qu’il ne pourra pas être le seul perdant. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Adebayor explique pourquoi le PSG ne va pas gagner la Ligue des Champions avant cinq ans

Qui d’autre qu’Emmanuel Adebayor peut déterminer les bons et les mauvais critères pour remporter la ...