LFP

Le plan d’actions de la LFP pour augmenter les droits TV de la Ligue 1

En voulant profiter de la concurrence des diffuseurs sur le marché français, la Ligue de Football Professionnel n’exclut pas non plus de confier une partie de ses droits aux GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) à partir de 2020. Ce qui serait une révolution pour la France mais Didier Quillot, le directeur général de la LFP, va pousser en ce sens.

« Nous ferons en sorte que les GAFA soient là. Le sujet pour des lots adaptés est anticipé. Amazon, Facebook et Twitter ont déjà investi sur des lots en Allemagne et aux Etats-Unis. Je ne vois pas pourquoi ils ne le feraient pas ailleurs en Europe, prévient-il durant un colloque concernant les médias et le numérique. Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour la télévision gratuite compte-tenu des sommes engagées. Et les droits domestiques et internationaux de Ligue 1 à 800 millions d’euros par saison montrent un retard par rapport aux performances des clubs français. » 

Didier Quillot a aussi évoqué les cinq principaux points pour rendre la Ligue 1 encore plus attractive : « Pour une meilleure visibilité, il faut d’abord augmenter la valeur du produit. La qualité des pelouses est un gage de spectacle, comme la qualité de l’arbitrage et du remplissage des stades car c’est mieux d’avoir des tribunes pleines pour les caméras. Enfin, cela passe aussi par un spectacle audiovisuel avec des caméras plus basses et des plans plus serrés. Il ne faut pas non plus oublier les stars. Mais pour avoir des stars, il faut améliorer la compétitivité des clubs. » 

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Monaco coule à pic contre Leipzig à quelques jours de recevoir le PSG

La campagne de Ligue des Champions aura été un bref chemin de croix pour l‘AS ...