La (presque) revue de presse PSG

Ce lundi, c’est le 1er mai, pas de presse écrite. Nous vous proposons donc un « lu et vu » au sujet du PSG sur les sites web de ces médias.

« Sympa, le PSG a mis Monaco dans les meilleures conditions pour sa demi-finale aller de la Ligue des champions mercredi : il lui offre le titre. Bon, à la fin, dans quelques mois, on racontera que c’est Monaco qui l’a acquis de haute lutte grâce à un parcours brillant, mais le premier à craquer dans ce sprint final, c’est bien le PSG, lit-on sur leparisien.fr. Contre Monaco et Nice, il n’aura pris qu’un point sur six (2 points, ndlr), une récolte famélique et peu glorieuse qui raconte assez bien ce qu’est cette formation : une équipe en toc, incapable de maintenir un niveau de jeu cohérent et élevé sur la durée. […] Il reste une dernière infamie à s’éviter dans cette saison riche en tourments : ne pas finir troisième. Nice n’est plus qu’à trois points… »

Les notes du Parisien : Trapp : 4,5 / Aurier : 3 / Marquinhos : 4 / Thiago Silva : 4 / Maxwell : 3 / Verratti : 3,5 / Thiago Motta : 3 / Matuidi : 3,5 / Di Maria : 4 / Cavani : 3,5 / Draxler : 2,5

Les notes de L’Equipe : Trapp : 4 / Aurier : 3 / Marquinhos : 5 / Thiago Silva : 6 / Maxwell : 4 / Verratti : 5 / Thiago Motta : 2 / Matuidi : 4 / Di Maria : 3 / Cavani : 3 / Draxler : 4

« Battus 3-1 à l’Allianz Riviera par des Aiglons survoltés, les champions de France ont perdu leurs nerfs, fini à neuf et pratiquement dit adieu au titre. Monaco est sur le point de leur succéder et Nice peut encore finir deuxième, résume lequipe.frA priori, deux victoires devraient suffire aux joueurs de la Principauté, autant dire que c’est pratiquement dans la poche, ce qui peut expliquer le «craquage» des Parisiens en fin de match, conscients que, cette fois, la messe était dite. Dépassés, impuissants, incapables de se sortir des longues périodes de pressing niçois, les Parisiens ont pêché dans la maîtrise technique, ce qui leur arrive rarement, ils ont perdu de plus en plus de duels au fil du match, leur arrières latéraux – Aurier et Maxwell – ont été un poids, Trapp s’est incliné sur les trois tirs cadrés du Gym, Draxler et Di Maria ont bien trop porté le ballon pour espérer franchir le double rideau niçois et Cavani est passé à côté de son match. Ça faisait beaucoup ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Domenech : « Le PSG va être emmené par ce potentiel offensif qu’il n’avait pas forcément avant »

Le Paris Saint-Germain réalise un sans-faute depuis le début de la saison. Mais c’est surtout ...