Ménès

Ménès s’amuse que le 3-5-2 de Jardim soit « passé comme une lettre à La Poste » alors que pour Laurent Blanc…

Quand l’AS Monaco de Leonardo Jardim passe à la trappe face à la Juventus (2-1) mardi dans un 3-5-2 inédit, pas de souci. Quand le PSG de Laurent Blanc sort de la compétition continentale face à Manchester City dans un 3-5-2, le technicien français est lynché. Pierre Ménès pointe du doigt les différents traitements des entraîneurs. Mais ne serait-ce pas le traitement des deux clubs qui est différent ?

« Les Monégasques n’ont pas démérité à Turin. Ils ont même bien débuté le match avant de céder sous la puissance italienne. Jardim avait opté pour un étrange 3-5-2 se privant de Thomas Lemar, alors que son équipe avait tout de même deux buts à remonter. Je note d’ailleurs avec un certain amusement que ce choix tactique hasardeux est passé comme une lettre à La Poste, alors que le même choix un an plus tôt, effectué par Laurent Blanc à Manchester City, fait encore scandale. Et après y en a encore qui me parle de corporatisme, écrit Ménès dans CNews Matin. Épaté c’est bien le mot qui convient pour qualifier la saison monégasque, qui va se s’achever par l’obtention du titre de champion de France au nez et à la barbe d’un PSG qui n’aura pas été à la hauteur du niveau de jeu et surtout de l’enthousiasme des joueurs de la Principauté. Maintenant reste à savoir ce qu’il restera de cette équipe la saison prochaine. Timoué Bakayoko, Fabinho, Bernardo Silva, Lemar et Mbappé vont être harcelés par les grands clubs européens. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Adebayor explique pourquoi le PSG ne va pas gagner la Ligue des Champions avant cinq ans

Qui d’autre qu’Emmanuel Adebayor peut déterminer les bons et les mauvais critères pour remporter la ...