Riolo

Riolo : « Au PSG, les joueurs sont là, mais il faut juste qu’à un moment il y ait un encadrement puissant »

Le PSG dispose d’un effectif de qualité mais d’un encadrement faible. Tel est le sentiment de Daniel Riolo. C’est le premier chantier parisien, la priorité, estime le journaliste.

« Franchement, au PSG, il leur faut une institution qui devienne beaucoup plus solide. Il leur faut un président qui arrête de chouchouter les joueurs et il leur faut une direction forte pour recadrer tout le monde en permanence, explique le journaliste à PKFoot. Au niveau qualité, encore une fois, cette année il avait une équipe qui aurait pu prendre confiance et devenir plus forte. […] Tu peux toujours améliorer l’équipe. Mais les joueurs sont là, mais il faut juste qu’à un moment il y ait un encadrement puissant. Par exemple, très franchement, on l’a vu à la finale de Coupe de la Ligue, je suis convaincu qu’intrinsèquement Paris c’est plus fort que Monaco. Mais l’ASM était dans une dynamique. Je pense qu’ils ont vraiment besoin d’un latéral gauche et d’un latéral droit doublé. S’ils trouvent plus fort que Meunier, qu’ils le prennent ! Mais les bons latéraux ne courent pas les rues. Il faut des joueurs qui ont l’habitude d’être là en C1, de s’endurcir au mal. Pour l’instant, ils avaient été éliminés sans combattre. Là cette année, Paris a pris une claque dans la gueule. Est-ce que finalement ça ne peut pas être plus salutaire qu’autre chose ? En tout cas les mecs vont vraiment devoir se remettre en question et ça passera uniquement par des gars qui vont pouvoir dire à Verratti «maintenant tu joues au foot et tu te concentres sur ce que tu as à faire», sur une direction qui va dire «Monsieur Aurier maintenant c’est terminé. Vous foutez la merde donc au revoir.». Les emmerdes du PSG, ça commence à l’affaire Aurier. Tout part de là : c’est là que tu montres que tu n’as pas de caractère, que l’institution n’est pas à la hauteur. »

À propos Redaction

x

Check Also

Après avoir été menées de deux buts, les féminines du PSG corrigent l’OM

Les Marseillaises pensaient avoir fait le plus difficile à la mi-temps de son match contre ...