Longuépée : « Certains joueurs ont une notoriété naturelle qui stimule la notoriété du club instantanément »

Le directeur général adjoint du PSG Frédéric Longuépée a répondu aux questions de l’AFP. Un entretien auquel il est notamment revenu sur l’importance de la tourne aux Etats-Unis.

« Pour devenir une grande franchise internationale, vous devez aller à la rencontre de vos fans. (Pour le PSG), ils sont de plus en plus nombreux, on les estime aujourd’hui à 200 millions de fans dans le monde (un chiffre issu d’une étude « réalisée avec un grand institut, l’institut Nielsen »). Le premier moyen est de faire voyager l’équipe, parce que ce sont les premiers ambassadeurs du club, qui permettent au PSG de rayonner en France et à l’international. Le second moyen, ce sont les réseaux sociaux. (…) Nous investissons beaucoup de temps et d’énergie dans l’animation de nos plate-formes, celles que vous connaissez, et d’autres en Chine qui est un pays qui s’ouvre significativement au football. »

Le PSG veut voir sa marque se développer dans le monde. Un objectif qui passe donc par cette tournée américaine : « Le PSG a été racheté par un fonds qatari en juin 2011 avec une ambition: créer un acteur majeur du football et en devenir un des leaders, figurer parmi les finalistes réguliers des phases finales de Ligue des champions et éventuellement, au sens anglais du terme, la gagner. Mais au-delà de ce projet sportif, qui est l’essence du projet, l’ambition est aussi de développer une marque de sport. On pense avoir les atouts pour cela, en ce sens où nous sommes la seule franchise du sport le plus regardé du monde dans l’une des villes les plus iconiques du monde. (…) La marque PSG est aujourd’hui valorisée 1 milliard d’euros, selon les classements sortis récemment, ce qui est plutôt une performance positive parce que ce club a été racheté il y a six saisons. »

Et l’arrivée d’une star telle que Daniel Alves représente un véritable atout pour atteindre les objectifs marketing fixés par le PSG : « Evidemment. L’institution reste plus forte que tout le monde, y compris les joueurs, mais certains joueurs ont une notoriété naturelle, un nombre de fans sur les réseaux sociaux qui fait que cela stimule la notoriété du club instantanément quand vous signez ce genre de joueurs. Ce n’est pas des éléments qu’on prend en compte dans le recrutement, parce que ce n’est pas ça qui prime, c’est la qualité des bonhommes, leur apport sportif, permettant d’atteindre le premier objectif, qui est de gagner des compétitions. Mais c’est évident que ça ne nuit pas. »

À propos Redaction

x

Check Also

« Pour Emery, ce n’est pas facile de plaire à tout le monde » admet l’agent de Thiago Motta

On dit souvent que le PSG a « des problèmes de riche ». Pour Alessandro ...