Henry

Lair : « Amandine (Henry) était embêtée, mais les 30.000€/mois de Lyon étaient durs à refuser »

L’internationale française Amandine Henry va refouler les pelouses de D1. Mais pas sous le maillot du PSG… même si Patrice Lair pensait qu’il allait rediriger la joueuse. Au terme de son contrat avec Portland (Etats-Unis), Henry prendra la direction de Lyon qui a surenchéri. Le PSG lui avait pourtant proposé, rapporte Le Parisien, un salaire de 17.500 € par mois assorti d’une prime à la signature de 300 000 €. Une offre exceptionnelle dans le football féminin. Mais pulvérisée par le 30.000€/mois de Jean-Michel Aulas.

« Je suis déçu, parce que je comptais sur elle pour bonifier l’équipe. Elle aurait été notre petit Neymar, commente l’entraîneur parisien dans le média francilien. Le club a fait le maximum, il a fait un gros effort et j’étais même surpris par la proposition. Mais l’OL, chez les filles, c’est une autre planète. Même si nous sommes un club riche, nous ne pouvons pas faire n’importe quoi. L’économie du football féminin n’a rien à voir avec celle des garçons. Amandine était embêtée, mais la proposition était dure à refuser. »

 

Dimanche, à 15h00, au camp des Loges, le PSG féminin se lancera à la quête du titre de champion de France, ce sera face à Soyaux.

À propos Redaction

x

Check Also

Bruno Salomon

Salomon « Monaco, ce sera le troisième vrai test de la saison pour le PSG »

Bruno Salomon, journaliste de France Bleu Paris, est impatient de commenter le choc du dimanche ...