Mbappé achève le match de Monaco sur le banc de touche, Jardim peine à s’expliquer

Plus convoité que jamais par le Real Madrid, Manchester City, et le PSG, Kylian Mbappé aurait signifié à ses dirigeants sa volonté de rejoindre le club de la capitale, afin d’y évoluer aux côtés de Cavani et de Neymar. Une décision peu goûtée sur le Rocher.

Et ce dimanche, c’est une image qui risque de faire couler de l’encre. Le prodige de l’AS Monaco est resté sur le banc de touche durant toute la confrontation de son équipe face à Dijon (1-4).

Visiblement pas décidé à faire entrer l’attaquant de 18 ans, Leonardo Jardim a préféré aligner d’entrée un duo offensif composé de Adama Diakhaby et Radamel Falcao, se justifiant comme il le pouvait en conférence de presse en évoquant la faculté de ces derniers à occuper toute la surface et à être plus agressif. Le tout, en ajoutant : « Parfois, pour avancer, il faut savoir les caresser dans le dos… et d’autres fois, donner des coups de bâton. »

Difficile à expliquer, toutefois, quand on sait que Mbappé a été impliqué dans 35 buts toutes compétitions confondues avec Monaco en 2016-2017 (26 buts et 9 passes décisives).

Composition : Subasic – Sidibé, Glik, Jemerson, Jorge – Lopes, Moutinho, Fabinho, Lemar – Diakhaby, Falcao.

Et même après 3 buts d’avance à 12 minutes du terme de la rencontre, le coach de la Principauté n’a pas souhaité laisser rentrer l’international français, choisissant de substituer Falcao (auteur d’un triplé) par Carillo. Et cinq minute plus tard, à la sortie de Diakhaby (auteur d’une passe décisive), c’est Gil Dias, le milieu de terrain, que l’entraîneur portugais a fait entrer en jeu afin de jouer plus haut aux côtés de Tielmans entré à l’heure de jeu pour remplacer Lopes. Toujours aux dépends du n°10 de l’ASM.

Une image, assez parlante, a d’ailleurs bien illustré le malaise du jeune Mbappé, évincé et seul sur le banc de touche.

Daniel Bravo, aux commentaires du match sur BeIN Sports, a lui-même commenté : « Le fait d’avoir vu Kylian Mbappé toute la rencontre sur le banc de touche, démontre qu’il devrait sûrement partir. »

« Ça fait plusieurs semaines que je ne comprend pas ce à quoi Monaco joue avec lui. Alors d’accord, il a 18 ans, il a été bon 5 mois, il a encore tout a prouver, on est d’accord. Mais dans le foot aujourd’hui, c’est une question d’offre et de demande. Il est demandé par le Barça, le Real, City et le PSG. Et Monaco ne discute pas vraiment. Ok, on est pas obligé de lui donner le même salaire que Falcao, mais on est pas obligés non plus de se foutre de sa gueule et de lui donner un salaire qui ne correspond pas à ce qu’il vient de prouver. Il faut qu’ils fassent attention Monaco, parce qu’à force de jouer aux cons, Paris va se dire bah finalement on ne propose que 120 millions d’euros. Et si Mbappé n’a pas joué les trois derniers matches, ils vont faire quoi ? », a commenté de son côté Pierre Ménès sur le plateau du Canal Football Club. 

« Aujourd’hui, Monaco a un joyaux, qui vaut plus de 150 millions d’euros. Ils savent que les quatre clubs les plus riches de la planète sont sur ce joueur là. Ils se donnent du temps, du temps de se voir jouer aussi sans lui. Et Mbappé est perturbé, et puis imaginez vous le perdez sur blessure alors qu’il vaut 150 millions d’euros ?« , a de son côté ajouté Habib Beye.

La rupture semble en tout cas amorcée entre le joueur, à qui il reste deux années de contrat à l’AS Monaco, et son entraîneur.

 

À propos Redaction

x

Check Also

Battues à Lyon, les Féminines du PSG font presque une croix sur le titre

C’était assurément l’un des tournants de la saison de D1 féminine. Alors que l’OL domine ...