Revue de presse PSG : L’avenir des titis parisiens, Neymar et les gardes du corps du PSG…

Vu et lu le jeudi 10 août 2017 au sujet du PSG dans la presse hexagonale.

Dans L’Equipe du jour, la question porte sur l’avenir des jeunes du centre de formation parisien : « Antero Henrique, actif sur ces dossiers, est décidé à refonder profondément la politique sportive en la matière. Le coordinateur sportif Maxwell s’avance désormais comme un interlocuteur privilégié pour ces espoirs. En attendant, l’avenir immédiat de plusieurs jeunes se joue dans les jours à venir. »

On y lit ainsi que :

  • « Pour Bernede, un accord autour d’un prêt de deux ans à la Real Sociedad – avec option d’achat et clause de buy back – avait été trouvé. Emery, convaincu par ce qu’il a vu aux États-Unis, tout comme Maxwell, ont repoussé cet accord initial. Antero Henrique a reçu les représentants du joueur en début de semaine dernière et a acté le principe d’un prêt « sec » pour cette saison. Le PSG a repoussé des propositions de club de L 2. Le marché espagnol est sondé. »
  • « Pour Lorenzo Gallegari, le PSG avait accepté le principe d’un prêt mais pas aux conditions contractuelles proposées. L’idée d’une prolongation (il est en fin de contrat en 2018) est dans l’air, et l’intérêt du Zénith Saint-Pétersbourg ne se dément pas. Roberto Mancini, l’entraîneur du club russe, maintient un contact régulier avec l’entourage du joueur. »
  • « Pour Alec Georgen, les dirigeants parisiens s’activent actuellement pour lui trouver une destination ; un prêt en L 1 est privilégié. »

  • « Pour Odsonne Edouard, Unai Emery est favorable à ce que l’attaquant de 19 ans intègre la rotation. Mais des discussions sont entamées avec Antero Henrique pour déterminer son avenir. Des clubs étrangers pourraient faire une offre de transfert d’ici fin août. »

  • « Pour Moussa Diaby, le natif de la capitale va signer prochainement son premier contrat pro au sein de son club formateur. Un rendez-vous est calé entre ses représentants et les dirigeants parisiens dans les semaines à venir. »

Le quotidien évoque également de nouveau le problème lié à la réception du CIT de Neymar : « Après deux jours de repos, les joueurs du PSG ont retrouvé l’entraînement hier au Camp des Loges. Emery a pu compter sur un groupe presque au complet, Neymar était bel et bien présent. La recrue brésilienne attend toujours que la Fédération espagnole envoie le certificat international de transfert. Hier, la LFP n’avait pas de nouvelles de l’envoi du document. La radio espagnole RAC1, elle, assurait que le blocage venait du club catalan, lequel attendait que les 222 M€ correspondant à la clause libératoire du joueur soient effectivement virés sur ses comptes bancaires. »

Du côté du Parisien, on se concentre justement sur cette reprise du Brésilien : « Tout est fait au sein du club pour que Neymar se sente au mieux. Après deux jours de repos et de fête à Saint-Tropez, il a démontré lors de l’entraînement qu’il faisait tout à fond, sur comme en dehors du terrain. L’ex-Barcelonais affiche un sourire détendu entre les exercices et un investissement total pendant. « Le PSG savait qu’il recrutait l’un des meilleurs joueurs du monde, cela se confirme sur le terrain, constate un familier du vestiaire. On a néanmoins trouvé un domaine dans lequel le dribbleur brillera moins que le gardien Trapp ou Cavani : la musculation. Sous le chapiteau aménagé, Neymar et ses 68 kg ont parfois peiné. »

Côté intégration, les Brésiliens font le maximum pour que tout se passe à merveille : « Hier, au cours de l’échauffement, Thiago Silva, Marquinhos, Dani Alves et Lucas se concentraient dans un rayon de 2 m autour du joyau. Même marquage dans le vestiaire. « Il est déjà proche de la colonie sud-américaine, complète un autre familier du club. Comme il ne parle pas français, les autres joueurs n’ont pas encore eu vraiment l’occasion de discuter avec lui. Mais il salue tout le monde, il est souriant et open. Il ne fait pas sentir la même distance qu’Ibra vis-à-vis de certains à son arrivée. » 

« Neymar a droit aux égards et aux mesures de sécurité d’un chef d’Etat. « L’effet Neymar, c’est bon pour nous, sourit un vigile. Les effectifs ont été doublés. C’est pour que les joueurs se sentent à l’aise. » Le PSG a aussi mis à sa disposition un garde du corps chargé de veiller sur lui 24 heures sur 24. « La mobilisation est totale autour de lui pour que son intégration soit ultra-rapide », confirme-t-on au club. »

Enfin, du côté de la presse locale, c’est Le Telegramme qui présente un entretien avec Bertrand Desplat, le président guingampais, qui serait ravi de voir Neymar faire ses débuts en Ligue 1 dans l’enceinte du Roudourou.

« Être au milieu de cette actualité nous permet de nous rappeler que nous sommes au coeur de cette Ligue 1. Cette place a été chèrement acquise au cours des saisons précédentes. Même si on y est absolument pour rien, cette actualité sonne comme une forme de reconnaissance. Il s’agit d’abord de rappeler que la star de cette soirée devrait être Neymar. J’emploie volontairement le conditionnel car il existe encore une forme d’incertitude. Il ne faut pas se prendre pour ce qu’on n’est pas ou voler la vedette à celui qui la mérite. L’idée est donc d’accueillir dans d’excellentes conditions, notamment de fair-play, cette grande équipe et ce grand joueur.Nasser Al-Khelaïfi, je vais le voir donc j’aurai la chance de pouvoir en discuter avec lui. A titre personnel, je me suis félicité de l’arrivée d’une telle star dans le football français »

 

À propos Redaction

x

Check Also

psg

La revue de presse PSG : Strasbourg, Ultras, Neymar, Wendel…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi dans la presse nationale. « Dix jours ...