Revue de presse PSG : les négociations pour Mbappé, le front anti-PSG, l’effet Neymar…

Vu et lu le vendredi 11 août 2017 au sujet du PSG dans la presse hexagonale.

L’Equipe, d’abord, accorde une double page au désir du PSG d’accueillir dans ses rang Kylian Mbappé, et rebondit sur l’annonce d’un accord PSG – Monaco livré par Marca pour se montrer très optimiste : « Pour le natif de Bondy, pas mécontent de son effet, le choix était clair, limpide, depuis le week-end dernier. Après avoir acté avec sa famille sa décision de quitter le club de la principauté la semaine dernière, Mbappé a donc choisi Paris. Il a fait part de cette décision à ses plus proches et même à certains de ses coéquipiers. Alors qu’Arsenal et Liverpool étaient éliminés depuis plusieurs jours et que son clan a attendu, en vain, une relance du FC Barcelone, les derniers clubs en lice – Real et  City – ont été mis au courant en début de semaine. »

« Le vice-président monégasque, Vadim Vasilyev, sait donc depuis soixante-douze heures qu’il se retrouve dans une perspective qu’il craignait : devoir négocier avec Paris. Et il se dit prêt à étirer le feuilleton jusqu’au 31 août, minuit. De son côté, Mbappé parle de sa conviction de pouvoir remporter dès cette saison la Ligue des champions et de la perspective de former avec Neymar l’attaque la plus flamboyante du continent. Cette volonté affichée fait-il de Mbappé un futur joueur du PSG à coup sûr ? Si l’on écoutait avec beaucoup d’attention Monaco, aucunement. Le club reste sur sa position de principe : ne pas négocier avec le PSG. À Paris, on dit que c’est impossible sans vente de joueurs à hauteur de quelque 90 M€ pour coller au fair-play financier, comme si Henrique avait la garantie, via la vente de joueurs ou l’augmentation considérable de certains revenus (sponsors), qu’il pouvait valider l’opération. (…) Côté Monaco, devant la détermination de Mbappé et de sa famille, ainsi que la perspective de passer à côté d’une exceptionnelle opération financière si l’attaquant refuse de prolonger son contrat, l’ASM pourrait-elle se résoudre à discuter avec le PSG ? »

L’occasion pour Jean-Michel Aulas, présent à la réunion de l’ECA hier, de reconnaitre que « les dirigeants des grands clubs européens sont très remontés contre Paris », dans les colonnes du quotidien sportif.

« Nous avons eu une réunion de bureau ce jeudi et Nasser était là. Nous n’avons pas abordé directement le sujet. On l’a fait plutôt en dehors de la réunion. Et ce n’est pas vraiment un front anti-PSG, mais de nombreux présidents de club sont très réticents à ce qui a été fait et ce qui va se faire. Et comme le fair-play financier intervient seulement a posteriori, il n’y a pas grand-chose à faire. J’étais assis entre Agnelli (Juventus) et Bertomeu (Barcelone), donc, oui, j’ai senti un peu d’aigreur, un peu d’envie d’en découdre. (…) Ce n’est pas une réaction de défense d’intérêts ponctuels, c’est beaucoup plus large que ça. Vous savez, si le Real voulait absolument Mbappé, il aurait payé le transfert, il pouvait le faire. Mais il a estimé que c’était trop. (…) Moi, j’ai la casquette de responsable du fair-play financier dans le cadre de l’ECA. J’ai la mission d’aider à protéger la collectivité. En même temps, il s’agit d’un club français et si le PSG fait venir les vingt meilleurs joueurs du monde, tous nos stades seront remplis. Mais on va forcément se souvenir aussi qu’il n’y aura qu’une place en Ligue des champions pour les autres.« 

Enfin, petit tour marketing pour L’Equipe, qui dresse un premier bilan comptable de l’arrivée de Neymar à Paris : « Le club de la capitale n’a pas tardé à mesurer les effets du recrutement le plus spectaculaire de l’histoire de la Ligue 1. Depuis sa présentation vendredi, Paris a écoulé plus de vingt mille maillots, dont la plupart floqués du nom de son nouvel attaquant. Même ruée vers la billetterie. Pour la réception d’Amiens, samedi dernier, Paris avait prévu autour de trente-deux mille entrées. Idem pour la venue de Toulouse, dans neuf jours, à guichets fermés en un mois d’août où les tribunes sont d’ordinaire assez clairsemées. Sa conférence de presse de présentation, diffusée en live sur Facebook, a touché plus de 15 millions d’internautes à travers le monde. Entre la première semaine de ce mois d’août et celle de 2016, la fréquentation du site du PSG a été multipliée par sept, de cent vingt mille utilisateurs à un million. En un mois, c’est-à-dire depuis les premiers frémissements de son éventuel transfert, le PSG a gagné deux millions d’abonnés supplémentaires sur les principaux réseaux sociaux. »

Du côté du Parisien, bien moins d’attention au sujet de Kylian Mbappé, dont on précise dans un petit encadré que « Mbappé fait du PSG sa priorité. Si l’envie du joueur de rejoindre la capitale ne fait aucun doute, aucun accord n’a été trouvé« , et poursuit dans une autre : « Le PSG rêve d’associer Neymar et Kylian Mbappé. De son côté, l’attaquant  fait du club de la capitale sa priorité et pousse de plus en plus pour que l’opération puisse se réaliser. La volonté du natif de Bondy pourrait être renforcée par des relations de plus en plus tendues avec les joueurs et le staff de Monaco. Dans un contexte forcément déroutant à ce stade précoce de sa carrière, l’attaquant n’est plus protégé et chouchouté comme il pouvait l’être par le passé. Du côté du PSG, c’est la question de la faisabilité de l’opération qui se pose, notamment pour respecter le fair-play financier. Contacté, le PSG dément formellement un accord avec Monaco pour l’international français. Le compte Twitter arabe de BeIN Sports, groupe détenu par le Qatar comme le club, assure qu’aucune offre n’a été formulée pour la pépite monégasque. »

Le quotidien régional accorde une demi-page aux « guide des bonnes adresses » qu’il estime devoir prodiguer à Neymar pour ses « sorties parisiennes » : restaurant, tatoueur, coiffeur, salle de poker…

Enfin, Le Parisien précise que le CIT tant attendu devrait arriver à temps dans les bureau de la Fédération pour que Neymar puisse disputer son premier match avec le PG à Guingamp : « L’optimisme regnait dans les bureaux du club. Ces problèmes ont été résolus hier. Plus rien ne s’opposerait donc à la délivrance du CIT. »

À propos Redaction

x

Check Also

psg

La revue de presse PSG : Strasbourg, Ultras, Neymar, Wendel…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi dans la presse nationale. « Dix jours ...