Riolo : « C’est le PSG le diable ? Vraiment ? »

Le transfert record de Neymar au Paris Saint-Germain continue d’alimenter les débats dans le monde du football. Beaucoup de personnalités en France pensent que l’arrivée du Brésilien en Ligue 1 va être bénéfique pour tout le monde. Dans un billet sur le site de RMC Sport, Daniel Riolo est revenu sur ce coup retentissant.

Extraits :

« Chercher à comprendre les prix de l’été relève, de toute façon, de l’impossible. Neymar vaut 222, Dembelé 120, Martial 80, Mbappé 160. Il vaut si cher que ça Neymar du coup ? A une époque où la valeur des gens s’évalue aussi et malheureusement sur les réseaux sociaux, les trois Français valent 9,2 millions de suiveurs, Neymar plus de 110 millions !! », explique-t-il tout d’abord. […] On pourrait aller dans tous les actionnariats, dans toutes les histoires des clubs qu’on y trouverait de quoi mettre à mal notre romantisme, notre passion du foot. Le Milan de Berlusconi ? La Juve et ses liens politiques ? La Lazio et Parme coulés par d’affreuses gestions ? La puissante Bavière et le Bayern ? Le Real du roi ? Les oligarques russes un peu partout ? Monaco et sa Principauté ? »

Le journaliste va même plus loin dans son raisonnement : « Ah mais le Qatar, c’est le terrorisme ! Argument massue ! On entre dans la géopolitique en culottes courtes. Les experts sont partout. Moi avec humilité, je ne suis pas expert d’une région très complexe. La France est un partenaire important du Qatar. Le business entre ce pays et beaucoup d’autres en Europe fonctionne plutôt bien. Alors on fait quoi ?? C’est le PSG le diable ? Vraiment ? », s’interroge-t-il. 

Il cite Thierry Granturco, avocat et spécialiste du droit du sport, qui dans un article remettait certaines choses dans leur contexte au point de vue économique concernant le transfert de Neymar :

« 1/ On saura fin 2018 si le PSG est en phase avec les règles du Fair-Play Financier.

2/ Les clubs de foot comme toutes les entreprises européennes sont soumis au droit de la concurrence. Et si quelqu’un prouve devant la Cour de Justice de l’UE que le PSG casse cette concurrence, si on montre que le Qatar gonfle artificiellement les recettes pour grossir les caisses, il lui en coûtera cher et il y aura sanction. On peut aimer le « c’était mieux avant », mais en l’occurrence pour ce qui est du contrôle de l’oseille dans le foot, c’est mieux maintenant. »

À propos Antoine Grasland

x

Check Also

CdL : Monaco, Angers et Toulouse qualifiés pour les quarts de finale

Quadruple tenant du titre, le Paris Saint-Germain se déplace ce mercredi soir à Strasbourg pour ...