Séverac : « Place à la lumière, au jour, à la vie avec Neymar ! »

Dans un édito enthousiaste publié dans les colonnes du Parisien, Dominique Séverac se réjouit des débuts de Neymar en Ligue 1, et de la dynamique que ce recrutement pourrait enclencher.

« Il  paraît que les blagues les plus courtes sont les meilleures. Après une très longue semaine, là où il faut normalement quelques minutes, un jour tout au plus, l’Espagne a mis fin à l’incroyable et pathétique attente liée au fameux certificat international de transfert de Neymar. (…) Plus rien ne s’oppose à cette nuit interminable. Place à la lumière, au jour, à la vie avec Neymar ! C’est quand ? C’est demain soir, chez les Bretons et on a le droit de danser tous en rond« , a-t-il expliqué.

« A 21 heures et des poussières, le n o 10 de rêve va réenchanter le football français sous les feux d’une Ligue 1 les yeux grand ouverts (…) Attention, une attraction mondiale débarque ici-bas et la neymarmania profite à tout le monde. « D’habitude, avec la réception du PSG, on pourrait remplir une enceinte de 40 000 places, souffle-t-on du côté de l’En Avant. Cette fois, on a eu 80 000 demandes. » Les médias du monde entier vont découvrir Guingamp et sa formidable région, tous les hôtels dans un rayon de 40  km autour de la ville étant pleins. Un match va enfin étancher notre soif de Neymar. Si jamais au PSG certains trouvaient la pression trop lourde, le Brésilien va les soulager en prenant tout pour lui. Les suiveurs du Brésil le savent : le capitaine de la Seleção adore endosser le poids de tout un pays tout en conservant sa joie de vivre naturelle, les doigts en l’air et le sourire en guise de salut. »

« L’attaquant ne sera peut-être pas génial, entre une dizaine de vols depuis deux semaines, un transfert lourd à encaisser (sans jeu de mots) et seulement cinq entraînements communs avec ses partenaires en comptant celui d’aujourd’hui. Mais ceux qui ont la chance d’avoir vu certaines de ses séances racontent un Brésilien en forme, régalant déjà par la passe, les buts ou des gestes inédits. Terrain hostile à Paris ces dernières années, Guingamp pourrait cette fois se révéler trop petit pour le talent du Ney. Il y a eu un Championnat de France avant Neymar. Demain soir, tout aura changé », a conclu Séverac.

À propos Redaction

x

Check Also

Messi : « C’est vrai qu’aujourd’hui, le PSG et City sont les meilleures équipes »

Quintuple ballon d’Or, Lionel Messi pense que la bataille sera rude pour aller décrocher la ...