Gayant

Un économiste français donne raison au président de la Liga contre le PSG

Jean-Pascal Gayant, agrégé des facultés de sciences économiques, auteur d’ “Economie du Sport” chez Dunod, et professeur à l’Université du Mans, tient un blog intitulé “Money Time” sur le site du Monde. A ses yeux il ne fait aucun doute que les revenus commerciaux du PSG et de Manchester City sont artificiels ou artificiellement gonflés, dans le but implicite de satisfaire aux critères du Fair Play Financier.

“Le PSG n’est apparu dans la Football Money League de Deloitte que lors des 4 dernières éditions, le club est passé en un seul exercice de l’anonymat d’une 30 ou 40ème place (derrière Sunderland et les Corinthians de Sao Paulo) au Top 5 des multi vainqueurs de la Ligue des Champions. Il est difficile à croire que cette performance soit réalisée sur la seule progression des ventes de maillots, de produits dérivés et des recettes de contrats publicitaires, écrit l’économiste. En reconstituant ses revenus commerciaux, on peut calculer la progression de ceux ci entre la période 2007-2011 et 2012-2016. Le résultat est sans appel, les revenus commerciaux moyens (sur 5 ans) du PSG ont progressé de… 1229 % […] Il ne fait aucun doute que les revenus commerciaux du PSG ont progressé par la grâce de contrats publicitaires ou de sponsoring artificiels ou sur-payés. Il s’agit là d’une façon de contourner cette forme de « barrière à l’entrée » qu’installe le Fair Play Financier. Il est à la fois légitime et inique qu’une telle règle régisse le football européen (et le débat est loin d’être clos). Mais il convient de donner raison à Javier Tebas sur le point soulevé ces derniers jours : oui, le Paris Saint Germain a des revenus commerciaux incohérents avec ses performances sportives et sa notoriété.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

La Belgique et les Pays-Bas se neutralisent (1-1)

La Belgique affrontait les Pays-Bas ce soir dans le cadre d’un match amical. Les deux ...