La FFF était au courant depuis plusieurs mois de « l’affaire Kurzawa » (RMC)

Pas à son meilleur niveau sur le terrain avec le PSG, et sorti sifflé hier pendant la rencontre face à Lyon, Layvin Kurzawa est aussi empêtré dans une affaire de chantage. Une bande de malfaiteurs avait en effet à sa disposition une vidéo compromettante le concernant. Une vidéo filmée avec un smartphone dans laquelle le latéral, en plaisantant, a « des propos et gestes déplacés à l’égard de Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, en privé » précisait Europe 1 ce matin au moment de dévoiler publiquement l’affaire. Quatre personnes ont été interpellées pour répondre de ces actes.

Une affaire qui traîne pourtant depuis plusieurs mois, affirme RMC. « La vidéo a été tournée au domicile de Layvin Kurzawa et non dans une chicha comme dévoilé initialement. Le joueur du Paris Saint-Germain fume la chicha avec des amis. (…) Un ami de longue date, du centre de formation de l’AS Monaco, sort alors son portable. A ce moment-là, Layvin Kurzawa sait qu’il est filmé. Son ami se prend pour un journaliste d’une chaîne de télévision et demande à Layvin Kurzawa ce qu’il pense du sélectionneur de l’équipe de France. Tout en fumant sa chicha, le Français a tenu des propos insultants sur Didier Deschamps. » 

En outre, Layvin Kurzawa a appelé Didier Deschamps cet été pour le prévenir de la possible sortie de cette vidéo. C’était donc avant les deux matchs face aux Pays-Bas et contre le Luxembourg. Ce qui n’a pas empêché le latéral gauche d’être sélectionné, et titularisé, pour ces deux rencontres. « Du côté de la Fédération française de foot, on explique dorénavant que l’affaire sera traitée en interne. Le Paris Saint-Germain n’a, pour le moment, pas prévu de commenter publiquement cette affaire » précise RMC.

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Battues à Lyon, les Féminines du PSG font presque une croix sur le titre

C’était assurément l’un des tournants de la saison de D1 féminine. Alors que l’OL domine ...