presse

La revue de presse PSG : Bayern, Emery, Pastore, Coman…

Vu et lu ce mardi 26 septembre 2017 au sujet du PSG dans la presse hexagonale.

« Entre le clash Cavani-Neymar et le nul concédé à Montpellierles équilibres de vestiaire ont vacillé, Neymar s’est blessé, Daniel Alves a conforté son autorité alors qu’Unai Emery a peiné pour affirmer la sienne, écrit L’EquipeEt voilà le Bayern qui se profile, dont le nom suffit à faire trembler n’importe quel adversaire. […] Le PSG veut avancer, prouver qu’il appartient bien à la même cour que ceux qui le décrient et s’affirmer comme un vrai favori pour le dernier carré européen. Avec Neymar, cela sera sans doute plus facile. Hier, le Brésilien a repris l’entraînement collectif et il n’avait pas l’air de boiter. Il s’était blessé vendredi au gros orteil droit dans un choc avec Hatem Ben ArfaAngel Di Maria a lui aussi pris part aux exercices demandés. Emery devrait aligner son onze type et le faire évoluer en 4-3-3 demain soir. C’est dans ce système que son équipe est le mieux équilibrée jusqu’à présent, avec notamment une meilleure assise défensive lorsque le trio offensif ne se replie pas ou pas assez vite. Équipe probable : Areola – Dani Alves, Marquinhos, Thiago Silva (c), Kurzawa – Verratti, Thiago Motta, Rabiot – Mbappé, Cavani, Neymar. »

« Rattrapé par les douleurs aux mollets qui lui ont régulièrement empoisonné la vie ces deux dernières années, le programme quotidien de Javier Pastore se résume depuis trois semaines à du repos et à des soins. Dépité par cette énième rechute, il a décidé de passer à la vitesse supérieure, rapporte le journal sportif. Dans un premier temps, il va se rendre à Madrid pour faire de nouveaux examens et suivre un protocole de soins adapté. Il avait déjà fait de même l’hiver dernier dans la capitale espagnole. En travaillant sur ses postures avec des spécialistes de biomécanique et en adoptant des semelles orthopédiques, il pensait même avoir trouvé la solution. Si son séjour à Madrid ne s’avérait pas concluant, Pastore a déjà pensé à l’option suivante : aller en Chine pour consulter un spécialiste d’un autre genre. Et pas n’importe lequel. Il s’agit d’Eduardo Santos, un physiothérapeute brésilien qui collabore actuellement avec le club de Shanghai Dongya SIPG, entraîné par André Villas-Boas. Il est tout autant réputé pour faire des miracles avec des sportifs en situation désespérée que pour garder le mystère sur ses méthodes de médecine alternative. Le PSG le connaît déjà : Eduardo Santos avait soigné David Luiz au printemps 2015. […] Aujourd’hui, le joueur craint que la blessure initiale – une déchirure interne à un mollet à l’été 2015 – n’ait pas été correctement traitée à l’origineet qu’elle n’ait jamais complètement guéri. »

« Depuis son arrivée à l’été 2016, Unai Emery n’a pas réussi à imposer un style de jeu bien défini au PSG, juge France FootballQuelques jours après l’embrouille entre Neymar et Cavani, le coach avait la possibilité d’asseoir son autorité en tranchant le débat. Mais Emery a fait de l’Emery. Une fois encore, il ne se mouille pas et donne l’impression de laisser ses joueurs se débrouiller. Tout sauf une attitude de leader. En témoigne encore sa gestion des gardiens. Un coup, Kevin Trapp, un autre, Alphonse Areola.[…] Le technicien est jugé en grande partie responsable de la perte du titre de champion de France et de l’humiliation subie face au FC Barcelone. L’été dernier, Antero Henrique avait tenté d’amener l’un de ses hommes sur le banc, avant que le président Nasser al-Khelaïfi ne tranche en faveur du coach en place. Preuve supplémentaire du crédit limité dont il bénéficie, aucun autre résultat qu’un titre de champion de France et une demi-finale, au moins, de Ligue des champions, ne lui permettra d’enchaîner une troisième année sur le banc du PSG. »

 » La vie de footballeur n’est pas toujours une sinécure. Prenez Kingsley Coman. L’attaquant du Bayern a brièvement foulé la pelouse du Parc des Princes — 28 minutes, le 17 mai 2014 lors d’un PSG – Montpellier (4-0) — et voilà que son retour lui occasionne des cheveux blancs, ironise Le Parisien« Je n’ai jamais été autant sollicité pour avoir des places, rigole le jeune homme. C’est un plaisir de retourner dans ce stade que je connais bien, même si je n’y ai pas souvent joué. Pour un Parisien d’origine, c’est quelque chose de grand d’affronter pour la première fois le club où on a grandi. Toute ma famille sera là. J’ai hâte que le coup d’envoi soit donné. » […] Celui qui vit encore avec ses parents dans la banlieue de Munich semble enfin avoir trouvé grâce aux yeux de son entraîneur Carlo Ancelotti (5 titularisations en 9 matchs). Un début de saison presque parfait, s’il n’y avait cette condamnation, le 14 septembre dernier, à 5 000 € d’amende pour violences conjugales sur son ex-compagne. Une tache sur un CV plutôt reluisant jusqu’ici. »

Enfin… « Mari, la chienne de Dani Alves, perdue en forêt de Malmaison, a été rapportée à ses propriétaires dimanche grâce à la page Facebook Rueil Alerte Animaux. Joana Sanz, la femme du Brésilien, a partagé la nouvelle sur ses réseaux sociaux, remerciant plusieurs personnes pour le soutien. Aucune information n’a filtré sur l’éventuelle récompense » lit-on dans le quotidien francilien.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Accord conclu depuis août pour Wendel, le PSG n’aurait toujours pas payé Fluminense (Globo)

Selon toute vraisemblance, Wendel pourrait être la première recrue du PSG cet hiver. Selon Globo, ...