Press PSG

La revue de presse PSG : vestiaire sanctuarisé, Rabiot, Motta, Ben Arfa, ultras…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 14 septembre 2017.

« La direction sportive (Henrique, Emery et Maxwell) a décidé de limiter l’accès du vestiaire. Pour protéger les joueurs… et le club, rapporte L’Équipe. En dehors d’eux, du président, des staffs technique et médical et du personnel qui travaille autour de l’équipe (intendants, coordinateurs sportifs), l’accès est interdit. La décision date, selon plusieurs sources, de la tournée aux États-Unis, en juillet dernier. Maxwell, fraîchement retraité et reconverti en coordinateur de l’équipe, s’étonnait quand il était encore joueur que tant de monde entre dans le vestiaire et notamment les caméras des médias du club. Maintenant qu’il a le pouvoir, il ne s’est pas privé pour changer ce qui lui semblait nécessaire. Ces derniers mois, le staff d’Emery trouvait que trop de choses fuitaient du vestiaire, de ses causeries mais aussi de certains échanges en plus petit comité entre joueurs ou avec les entraîneurs. C’est dans ce sens qu’il faut interpréter le maillage du club par Henrique. »

Press PSG« Étincelant à Glasgow, Adrien Rabiot, très attendu après le départ de Blaise Matuidi, s’affirme comme un élément clé de la saison, lit-on également. Il y a eu ce sentiment qu’au côté d’un duo Thiago Motta-Marco Verratti dominant, Rabiot crée constamment et fait respirer l’entrejeu parisien. Par son sens de la passe donc, par ses capacités naturelles de perforation balle au pied et par la justesse de sa relation technique avec Neymar. Le tout avec un volume important. […] La question n’est plus de savoir s’il peut assumer un statut de titulaire au PSG. Mais s’il le souhaite… Cet été, lors de son rendez-vous avec Antero Henrique, Véronique Rabiot avait posé trois préalables à la question de sa prolongation : un projet de club attrayant, un positionnement exclusif en relayeur et le recrutement d’une sentinelle pour éviter tout retour en arrière. Les deux premières conditions ont été remplies. En interne, le joueur ne cache pas son épanouissement actuel et sa volonté d’étirer son bail dans son club formateur, qui court jusqu’en 2019. Mais il ne brusquera rien. Comme toujours. »

« Le trio Motta-Verratti-Rabiot a prouvé à Glasgow qu’il restait la clé de voûte du système de jeu, juge Le Parisien. Il n’y a aucun doute que ce milieu continuera à faire régner sa loi tant que ces trois joueurs seront valides. Mardi, les deux Italiens ont échangé 103 passes (56 de Verratti vers Thiago Motta, le record du match), ce qui met en lumière l’importance de ces deux joueurs dans la construction des actions parisiennes. Quant aux 98 % de passes réussies pour Verratti et 97 % pour Motta, ce taux suggère une justesse incroyable, même si on peut imaginer des statistiques moins flatteuses quand le niveau va s’élever. Adrien Rabiot affine, lui, ses automatismes avec Neymar (18 ballons échangés) et confirme à chaque sortie sa capacité à succéder efficacement à Blaise Matuidi. Plus à l’aise techniquement que son prédécesseur, il apporte une palette différente avec cette capacité à casser les lignes adverses balle au pied. Par la force des choses, le trio ne pourra pas être aligné à chaque match et Unai Emery sait qu’il devra régulièrement changer son dispositif en cas de blessure ou de suspension. Ce sera le cas dès dimanche soir face à Lyon puisque Verratti est suspendu et Rabiot incertain en raison de douleurs aux adducteurs. Si Nkunku a prouvé qu’il pouvait dépanner sans avoir besoin de bouleverser l’organisation, les profils de Draxler, Lo Celso et Pastore obligeront Emery à ne se reposer que sur deux véritables milieux relayeurs. Avec les limites que cela comporte et le risque de voir son équipe basculer vers l’avant et se fragiliser ».

« Évalues et approuvés par l’un des meilleurs publics d’Europe. Les 1 500 supporters parisiens rassemblés dans le South-East Corner du Celtic Park, mardi soir, ont eux aussi réussi leur entrée en Ligue des champions. Un moment marquant, aussi, pour le Collectif Ultras Paris, dont 500 membres étaient présents et à qui le PSG laisse désormais une large place, après un retour encadré la saison dernière, lit-on enfin. Sauf retournement de situation, Hatem Ben Arfa réintégrera demain l’entraînement des pros, après une dizaine de jours de « punition » en réserve. Il retrouve son casier et sa place dans le vestiaire du camp des Loges. Les relations entre la direction sportive et le joueur se détendent après ce moment de crispation, sans doute provoqué par le refus du joueur de quitter le club cet été lors du mercato. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Monaco coule à pic contre Leipzig à quelques jours de recevoir le PSG

La campagne de Ligue des Champions aura été un bref chemin de croix pour l‘AS ...