Boli

Boli et les crampons coniques de Mozer pour faire mal aux Parisiens

Si le PSG et l’Olympique de Marseille sont concernés par deux coupes d’Europe bien différentes cette semaine, les deux équipes ont rendez-vous dimanche soir au stade Vélodrome, pour un Clasico, Classico ou Classique, c’est au choix. Basile Boli préfère lui parler de « derby ». Des rencontres que l’ancien défenseur central adorait.

« C’était des super moments. Des moments où on devait se mesurer à une équipe peut-être plus technique que la nôtre. Mais, en même temps, on mesurait notre mental ! Une victoire face au PSG, même s’il restait devant au classement, c’était pour nos supporters leur souhait le plus absolu », se souvient Boli dans France Football.

Entretien dans lequel l’ancien international met en avant une forme de malice marseillaise. Par exemple, « Mozer avait des crampons coniques. Ça faisait très, très mal et ce n’était pas réglementaire en France. On sortait tous en groupe très vite, très tard, pour ne pas que l’arbitre les vérifie ! Il en regardait quatre ou cinq, mais pendant ce temps-là, le juge de touche disait: “On y va, on y va”, et Mozer n’était donc pas contrôlé. C’est vrai aussi que laisser marner les Parisiens sur la pelouse le plus longtemps possible, puis voir arriver Germain, Mozer, Boli pendant que le Vélodrome faisait du boucan, ça pouvait faire peur… »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Le PSG handball a fait un pas vers la « pole position »

Coup double pour le PSG qui s’est imposé une seconde fois contre les Hongrois de ...