lo celso

EDITO – Lo Celso peut-il déjouer les statuts ?

Arrivé sur la pointe des pieds en janvier dernier de Rosario Central, Giovani Lo Celso (21 ans) a participé à la seconde partie de saison du PSG. Quelques mois programmés comme une période d’adaptation au football européen pour la jeune gaucher argentin, fan d’Angel Di Maria.

Au fil des semaines, des premières semaines, certains ont commencé à s’inquiéter du niveau du jeune milieu de terrain offensif. Tout simplement parce qu’Unai Emery rechignait à le faire jouer. Pourtant, les échos venus de l’entraînement évoquaient un joueur performant et bourré de talent. Il aura donc fallu attendre pour voir Lo Celso, par exemple en championnat. Ses apparitions intervenant en effet lors des 34e (une minute), 36e (10 minutes), 37e (12 minutes), et 38e journée (59 minutes) de Ligue 1. A cela, on ne pouvait ajouter que 28 minutes face à Avranches en Coupe de France (0-4). Assez pourtant pour le voir faire des différences, des dribbles, des passes inspirées, et des frappes tonitruantes. Bref, « Gio », une fois sur le terrain, a vite rassuré. Malgré 110 minutes au compteur.

lo celsoCette saison, le jeune argentin a participé à 6 matches de Ligue 1 (77 minutes au total) et deux de Champions League (10 minutes). Avec des entrées en jeu oscillant entre 5 et 20 minutes. Là encore on a vu sa qualité, capable de débloquer un match comme celui contre l’OL (2-0) le 17 septembre.

Mais l’apprentissage continue. Et c’est de la patience qui est demandée à Giovani Lo Celso. Le message : être bon pour gagner des minutes de jeu. Ce qu’il fait sans grignoter encore beaucoup de temps sur le terrain.

Mais jusqu’à quel point ? En effet, au PSG, il y a des stars, des ego, donc des statuts. Il est difficile, encore plus en début de saison, de faire passer une pépite devant par exemple des Julian Draxler ou Angel Di Maria, eux-mêmes en quête de temps de jeu. Y compris dans l’entre-jeu.

Giovani Lo Celso titulaire, à moins d’une hécatombe, il faudra probablement attendre les coupes nationales pour y avoir droit. En revanche, des entrées en jeu plus tôt dans le match, contre Dijon par exemple, on peut l’espérer. Parce que le mérite doit être un postulat. Etre bon, gagner des minutes pour devenir une évidence, et déjouer les statuts, c’est le défi de Lo Celso. Et il semble être sur la bonne voie.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

PSG CFC

LIVE – PSG / Celtic : 4-1

C’est parti très vite au Parc des Princes ce soir avec une ouverture du score ...