Cavani

EDITO – Juste une piqûre de rappel

Le PSG un peu en difficulté face à l’intensité belge (on rappelle qu’il y a eu 0-4, une paille…), une possession de balle de 50/50 contre Anderlecht… à priori cela fait désordre, et Paris n’échappe pas à la critique malgré un score fleuve qui succède en Ligue des Champions à un 3-0 contre le Bayern, et un 0-5 au Celtic Park. Pourtant, les résultats sont là.

Evidemment, comme vous, j’ai pu constater les déséquilibres parisiens, les occasions concédées trop facilement, et construites dans les couloirs, des replis défensifs aléatoires, les parades d’Areola, Verratti et Rabiot qui ont dû en seconde période s’occuper plus défensivement des cotés. En même temps, cette situation de jeu permettait à Mbappé et Neymar d’être touchés rapidement pour contrer et jouer des attaques dans de grands espaces face à peu de défenseurs bruxellois, d’où l’avalanche d’occasions du PSG.

Je ne nie pas qu’il y a des réglages à effectuer, et un collectif à revoir. Aussi parce que Neymar et Mbappé, les nouvelles stars du PSG, ne sont pas des adeptes du « toque » dans l’entre-jeu. Les deux attaquants aiment dribbler, percuter, jouer vite vers l’avant. Cela modifie donc le profil de jeu Rouge et Bleu.

Ceci étant dit, je voudrais rappeler que le PSG bousculé dans un match de phase de groupes contre un club de « deuxième division européenne » (c’est ainsi qu’un quotidien qualifie aujourd’hui Anderlecht), cela n’a rien de nouveau. Souvenez vous de Ludogorets et Bâle la saison dernière, du Shahktar en 2015, de l’Ajax et de l’Apoel en 2014, de l’Olympiacos en 2013 ou d’Anderlecht au Parc des Princes, cette même année… des parties de plaisir pour le PSG ?

Evidemment, l’objectif n’est pas de reproduire le passé. Mais gagner ou concéder le nul dans la difficulté, cela est très commun. Et hier, admettons que nous n’avons pas tremblé non plus. La saison est longue, et l’épopée continentale ne fait que commencer. C’est au printemps qu’il faudra éviter d’avoir quelques fragilités pour exploiter au maximum le talent ici présent. Cela étant dit sans se cacher derrière son petit doigt.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Pallois

Les Nantais estiment avoir donné trois buts au PSG

Le PSG a étrillé le FCN samedi (4-1) mais la déception était présente dans les ...