puzzle

EDITO – PSG / Nice, soir de conclusions hâtives ?

Tentons de nous projeter quelques heures plus tard… Pendant et après le PSG/Nice qui nous occupera ce soir.

Nul doute que la rencontre sera analysée à travers le prisme de l’absence de Neymar Jr, suspendu contre les Aiglons. Si le PSG ne l’emporte pas, on entendra que Paris n’y arrive pas sans sa méga star internationale. Si le PSG l’emporte, tout dépendra de la manière. Si c’est avec la manière, avec un jeu collectif satisfaisant, le 10 du PSG sera pointé du doigt comme un élément déséquilibrant du collectif. Si la victoire est un peu étriquée, la critique se reportera possiblement sur Unai Emery.

Kylian Mbappé sera observé. Autant le dire, le jeune attaquant n’a pas intérêt à passer à coté de son match contre les Azuréens, surtout après le catastrophique Classique. Sinon, certains se demanderont si la marche parisienne n’est pas trop haute. Déjà. C’est donc de la quiétude que le joueur de 18 ans tentera d’obtenir, de s’acheter contre Nice. Un peu comme Alphonse Areola… Ou même Marco Verratti s’il veut éviter la question de savoir s’il a progressé depuis son arrivée au PSG.

Les attitudes d’Adrien Rabiot, s’il est bien sentinelle, ou du boudeur Angel Di Maria, seront traquées. Comme les mines de Javier Pastore ou de Lucas. Pour mieux parler d’un vestiaire en ébullition. Et de la mauvaise gestion du coach.

Hatem Ben Arfa sera guetté… Pour l’ancien Niçois, on parlera de gâchis (rien de bien nouveau), de son amour pour un PSG qui le traite mal. Et de savoir s’il est déprimé ou un nouvel homme capable d’affronter toutes les difficultés.

Enfin, comme un rengaine, si le PSG bat l’OGCN, on trouvera à droite à gauche que l’ancien troisième de la Ligue 1 n’est plus au niveau, et que le mérite n’est pas si important pour Paris. En cas de résultat nul contre Nice, certains pronostiqueront l’arrivée imminente d’une crise en novembre (la traditionnelle que les statistiques n’ont jamais validée), en cas de défaite le mot « crise » sera lancé dans les médias les plus critiques.

Bref, si toutes les observations ne seront pas jeter à la poubelle puisqu’il ne s’agit pas de se cacher derrière son petit doigt, ce PSG/Nice sent bon les conclusions hâtives. Sans trop de nuances. Mais je peux largement me tromper. Et je l’espère. De justes et mesurées analyses valent mieux que quelques caricatures.

Quoi qu’il en soit, ce match de la 11e journée de Ligue 1 est plus riche qu’on ne le pense au premier abord.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Di Maria

LIVE – PSG / Nantes : 4-1 (2e MT)

Résumé du PSG/FCN 05′ Très bon ballon de Pastore qui lance Neymar, qui ne peut ...