Krychowiak

Krychowiak : « Tout ce qui s’est passé au PSG était complètement incompréhensible »

Prêté cet été à West Bromwich Albion, Grzegorz Krychowiak est revenu sur les conditions de son départ du PSG. Le milieu polonais en veut à Unai Emery qui lui demandait d’avoir un profil à la Sergio Busquets. La traduction complète de son entrevue accordée au Przegladsportowy.

« J’ai beaucoup parlé avec Unai Emery. L’entraîneur a déclaré que je correspondais pas à l’équipe. Surpris? Oui, parce que je l’ai entendu de la bouche d’un entraîneur qui me connaissait. Nous nous sommes rencontrés en juin 2016 et il m’a dit de venir au PSG. C’est terminé… Maintenant je me concentre sur West Bromwich. Je lui ai dit ce que je pensais de cette situation dans son bureau. Je n’en parlerai pas dans les médias. »

Passé de pièce-maîtresse d’Unai Emery à Seville puis sur la touche au PSG, le Polonais n’a pas tout compris : « C’est pourquoi tout ce qui s’est passé à Paris était complètement incompréhensible pour moi. Avant le début de saison, nous avons discuté avec la direction sportive. A ce moment-là, je savais ce qui m’attendait. Ensuite, il s’est avéré que la situation était différente. Je n’ai pas pu offrir ce qui était requis. (…) Emery me disait que, dans ma position, je devais jouer comme Sergio Busquets. J’ai compris que je n’étais pas le bon joueur pour accomplir ces tâches-là.»

En ce qui concerne son faible temps de jeu au PSG, Grzegorz Krychowiak réfute tout manquement extra-sportif : « Il y a eu beaucoup de bêtises dites à mon sujet. Je me sentais formidablement bien à Paris. L’atmosphère était impeccable. Je n’ai eu aucun problème avec le vestiaire. L’absence de matchs n’était en aucun cas liée à des décisions extra-sportives. Lorsque tout se passe bien, vous pouvez vous occuper de beaucoup de choses. Mais lorsque vous êtes moins bien, la situation change. Vous commencez à chercher les raisons qui ont donné lieu à cette situation. Je n’ai aucun moyen de me cacher pour la saison précédente. Je ne suis pas le premier et ne serai pas le dernier à qui cela arrive. » 

Relégué plusieurs fois en équipe réserve ou dans un groupe de ‘lofteurs’, le milieu de terrain justifie son bon comportement de tous les instants : « Nous avons eu une ‘équipe du dimanche’. Il y avait quelques gars là-dedans, comme Hatem Ben Arfa. Je suis parti, il ne l’a pas fait. Alors il est devenu le capitaine de cette équipe, il a pris mon brassard (rires). Sérieusement, je me suis préparé autant que possible. Je n’ai rien à me reprocher. J’ai fait un travail acharné chaque jour. Malgré mon manque de minutes sur le terrain, j’ai fait un travail solide. » 

Enfin, avec une volonté quitter le PSG dès le premier mercato hivernal, il a préféré attendre cet été pour trouver le meilleur challenge : « Je voulais partir en janvier. Cependant, nous avons conclu que, malgré la situation difficile, il serait mieux de terminer la saison et de partir cet été. Je ne le regrette pas. Cet été, il y avait des offres mais la meilleure émanait de West Bromwich. J’ai réfléchi pendant maximum un jour et demi. C’est un bon endroit pour moi après la saison que j’ai faite. Je joue à West Brom avec un grand plaisir. Je me suis retrouvé dans un grand championnat où, chaque semaine, vous pouvez montrer vos compétences face à des rivaux très solide. Je suis heureux. » 

>> Traduction Canal Supporters ©

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Coupe du monde – Pologne / Colombie (0-3) La Pologne de Krychowiak éliminée de la Coupe du monde

Après leur défaite face au Japon (1-2), Radamel Falcao et les Colombiens avaient fait du ...