Marco Verratti exprime ses vérités

Le journal L’Equipe propose un long entretien avec Marco Verratti ce samedi. Nous vous proposons une sélection des déclarations les plus importantes du milieu de terrain italien.

Clasico

C’est le sixième OM-PSG que je vais jouer et, dès le premier, je l’ai senti. Les supporters tiennent beaucoup à ce match. Contre Marseille, on est toujours à 100 %. On ne joue pas que pour trois points mais pour une ville entière.

Presse

Quand je vois les commentaires, même lorsqu’on gagne, on n’a pas bien joué… Si on bat Anderlecht 4-0, on relève qu’ils ont eu trois occasions… Est-on très sévère avec le PSG ? Pour dire vrai, oui (sourire). Cette saison, on en est à 12 victoires et 1 nul et j’entends parfois : « Ils n’ont pas gagné 4-0, ils n’ont pas gagné 5-0. » Le PSG a dépensé 400 M€, l’adversaire 10 M€, il faudrait gagner 400 à 0 ? Ça ne marche pas comme ça, le foot. 

Début de saison

Pendant le stage à Miami (en juillet), je me suis tourné un genou. Ça ne m’a pas permis de faire toute la préparation. Mon début de saison n’a pas été très bon mais pas très mauvais non plus, comme j’ai pu l’entendre. […] Je ne m’attendais pas à passer un été comme ça. Il s’est passé beaucoup de choses que je n’ai pas appréciées, entre autres de la part de personnes à mes côtés. Ils ont pensé à eux et pas à moi. Tous les matins, quand j’ouvrais le journal, je voyais des déclarations que je n’avais jamais faites. Ou bien mon agent disait des choses avec lesquelles je n’étais pas d’accord. Moi, je ne suis jamais venu ici pour dire : « Je veux partir. » La seule chose que je suis venu faire, c’est de me faire expliquer des choses. La vérité est que la saison dernière, on a traversé des moments compliqués. On nous demandait de tout gagner et il y avait beaucoup d’équipes plus fortes que nous. Je me suis demandé si je devais continuer ici. C’est pour ça que, quand le nouveau directeur sportif  est arrivé, la première chose que j’ai faite est d’écourter mes vacances et de venir me faire expliquer des choses. Dès notre première discussion, je lui ai dit : « C’est bon, je reste ici. »

Prolongation

Peut-être que, dans le futur, on signera un nouveau contrat. Les gens pensent que je joue au PSG pour l’argent, mais on peut le prendre ailleurs aussi. Si j’étais parti cet été, dans des clubs qui étaient prêts à mettre 100 M€ pour me recruter, j’aurais pris beaucoup plus d’argent. Neymar, il aurait pu prendre autant à Manchester City ou Chelsea. Il n’a pas signé ici pour l’argent mais pour le projet. Moi, c’est pareil.

Bayern/jeu

Quand tu marques après trois minutes, c’est différent. Tu sais que si tu défends bien tu auras des espaces. Le Bayern a eu la possession mais nous, on a eu les occasions. C’est une bonne chose pour la Ligue des champions de savoir jouer comme ça. Le Real Madrid a gagné des C1 en ayant un jeu pas toujours spectaculaire, en jouant en contre avec Ronaldo, Bale et Benzema. C’est un autre style. Avec les attaquants qu’on a, quand on met le ballon devant, il ne revient pas derrière. On a moins de possession et nous, les milieux, on court beaucoup plus. J’aime bien. […] Ma priorité, c’est de gagner, pas mes stats.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Le PSG handball a fait un pas vers la « pole position »

Coup double pour le PSG qui s’est imposé une seconde fois contre les Hongrois de ...