Marquinhos : « Le match difficile à Dijon nous fait remettre les pieds sur terre »

En conférence de presse aux côtés d’Unai Emery, Marquinhos s’est réjouit de son nouveau rôle de vice-capitaine au PSG. Le défenseur brésilien veut continuer sa progression en continuant de travailler quotidiennement. Retranscription intégrale.

Son nouveau rôle de capitaine
« C’est un plaisir et un honneur. Être capitaine veut dire beaucoup de choses. Cela donne beaucoup de responsabilités sur et en dehors des terrains. J’apprends avec les capitaines que j’ai vus. Je suis heureux d’être un capitaine du PSG. » 

Les derniers matchs «poussifs» à l’extérieur en L1
« Nous sommes des professionnels. On doit savoir qu’en gagnant 5 ou 6-0, on doit donner le maximum au prochain match. Le match difficile à Dijon nous fait remettre les pieds sur terre. On a analysé les bonnes et mauvaises choses. Que l’on gagne à la dernière minute, qu’on fasse match nul ou qu’on perde, cela nous fait davantage réfléchir. Même si on gagne avec un petit score, il faut gagner pour le PSG. » 

Gérer avant Marseille ? 
« Je ne pense pas que ça ait un impact. On a des objectifs importants cette saison et cela passe par demain. Les matchs de Ligue des Champions sont très importants. On connait l’histoire du match de dimanche pour les supporters et le club. Mais nous devons être professionnels dans notre tête. Ça me fait plaisir de jouer un match de Ligue des Champions, surtout face à une équipe qui a une l’histoire. Je ne pense pas que le match de dimanche sera plus important. Est-ce difficile de ne pas penser à Marseille? Non. On vit le football. On sait les moments où on doit penser au prochain match. On doit d’abord penser à Anderlecht puis ensuite on réfléchira sur Marseille. » 

L’entraîneur d’Anderlecht qui pense que le PSG est la meilleure équipe du monde
« Je pense positivement. Ça nous fait plaisir d’entendre ça. Nous devons continuer de répondre sur le terrain. On doit prendre les choses positivement en se concentrant plus, en donnant plus sur le terrain. Quand on entend des critiques négatives ou positives, on veut que ça nous pousse vers l’avant. » 

Sa progression 
« Cela fait déjà des années que je joue avec les professionnels. Je ne suis pas un ancien, je dois encore apprendre auprès de mes coéquipiers, du staff, et de mes capitaines. Je dois encore apprendre à gagner. Je dois travailler dessus. » 

Le match en 2013
« Il y avait un bon Zlatan (rires). C’était un bon match que j’avais joué. Ça faisait plaisir de jouer un match comme ça. Demain, ce sera différent. Les deux équipes sont différentes. Il faudra faire la même chose avec le même esprit pour gagner ce match. »

Envie de faire peur en Europe ?
« Non, nous n’avons pas envie de faire peur. On a envie de gagner, de faire des bonnes choses. On a envie de donner des joies aux supporters et à nos familles qui nous attendent à la maison. C’est pour ça qu’on rentre sur le terrain. On veut faire l’histoire avec le PSG et donc gagner des titres. »

Le style du PSG 
« On a notre style avec beaucoup de bons joueurs de qualité. Il faut savoir s’adapter suivant les matchs. Parfois nous avons plus de possession, parfois nous en avons moins comme contre le Bayern. Il faut aussi savoir contrer et être efficace. Le coach le travaille très bien à l’entraînement. Parfois, on pense jouer d’une manière et ça se passe d’une autre façon sur le terrain. Il faut penser à la meilleure manière pour gagner. Parfois ça ne dépend pas de nous. » 

>> Retranscription Canal Supporters ©

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

Le PSG handball a fait un pas vers la « pole position »

Coup double pour le PSG qui s’est imposé une seconde fois contre les Hongrois de ...