PSG

La revue de presse PSG : al-Khelaïfi, enquête, groupe, Maxwell…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 13 octobre 2017 dans la presse hexagonale.

« Nasser Al-Khelaïfi était à Doha hier matin quand les enquêteurs de l’OCLCIFF et les deux magistrats du Parquet national financier, assistés d’un représentant suisse, ont sonné à la porte de BeIN Sports, à Boulogne-Billancourt. Le dirigeant qatarien, également directeur de BeIN Media Group dont fait partie la chaîne, s’est donc tenu au courant des investigations des policiers par téléphone, écrit Le ParisienCar, si ce sont les locaux de sa télévision qui ont été perquisitionnés, c’est sa personne qui est visée par une enquête pénale de la justice suisse. Le dirigeant qatarien n’est pas seul à être concerné. On trouve également dans ce dossier l’ancien secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke ainsi qu’un homme d’affaires grec, Konstantinos Nteris. Le MPC leur reproche toute une série de délits (corruption privée, escroquerie, gestion déloyale) liés à l’attribution des droits médias des Coupes du monde 2018, 2022, 2026 et 2030. […] Rien ne permet d’écarter totalement qu’Al-Khelaïfi paie aujourd’hui ses inimitiés au sein de Qatar 2022. Les relations sont en effet fraîches entre le patron de BeIN et ses compatriotes chargés des préparatifs du Mondial dans leur pays. Al-Khelaïfi, qui n’a pas encore été interrogé, aura tout loisir de donner sa version des faits. D’autant que les charges sont lourdes et pourraient mettre en péril son avenir de dirigeant d’entreprise et de président du PSG. Rien que pour la corruption privée, la loi suisse prévoit, depuis 2016, une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire. […] Pour le moment, Doha n’a pas prévu de se passer de celui qui tient les rênes du PSG et du groupe BeIN. Et lui n’a pas prévu de démissionner. »

« Unai Emery a retrouvé l’intégralité de son groupe, hier après-midi. Cependant, plusieurs internationaux sud-américains n’ont pas participé à la séance en raison de leur retour tardif de sélection. Neymar, Edinson Cavani, Dani Alves et Thiago Silva étaient notamment absents de l’entraînement collectif, remarque le quotidien francilien. Le défenseur touché à la cuisse droite, et Layvin Kurzawa, resté aux soins, devraient faire l’impasse sur le déplacement à Dijon ».

« Pour faire simple, celui qui est aussi le président du PSG est suspecté, dans ce dossier, d’avoir usé de moyens délictueux pour obtenir les droits de diffusion de deux Coupes du monde (2026 et 2030) sur certains territoires où beIN Media est présent (le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord), explique L’EquipeDepuis deux ans et son éviction de la FIFA, Valcke en a vu d’autres. Mais pour Al-Khelaïfi, qui n’avait pas vu venir le coup et n’a d’ailleurs jamais été entendu dans ce dossier, l’affaire est sérieuse. Pugnace, la justice suisse ne va pas lâcher l’affaire et si le moindre « arrangement » a été passé, il devra en répondre devant un tribunal. […] Dans l’entourage d’Al-Khelaïfi, on décrit l’homme fort du PSG comme très serein. […] « Dans le contexte actuel, avec l’enquête ouverte par l’UEFA sur le recrutement estival du PSG et les charges des grands clubs européens au sein de l’ECA, ce nouveau chapitre, même si les trois ne sont pas liés, donne l’impression qu’Al-Khelaïfi est un peu l’homme à abattre », confie un dirigeant de club français. […] Pourrait-il démissionner ou être poussé vers la sortie ? Il semble qu’il n’ait rien à craindre. Au moins dans l’immédiat. D’autant qu’il entretient une relation extrêmement forte avec l’émir du Qatar, le décideur ultime. Jusqu’à présent, ce lien ne s’est jamais démenti, même dans cette tempête. »

« Même si le PSG n’est aucunement lié de près ou de loin à l’affaire suisse, c’est à coup sûr une mauvaise publicité pour lui, poursuit le journal sportif. Même le mercato pourrait être impacté. Elle nuit au club à l’heure où la direction souhaite augmenter très sensiblement ses revenus et négocie ou renégocie avec des partenaires dans ce but, afin d’être à coup sûr dans les clous du fair-play financier. Cette nouvelle annonce négative risque de bloquer certaines discussions ou tout au moins de limiter les rallonges financières escomptées par le PSG. Pour ne citer qu’eux, Emirates et Nike voudront-ils casser leur tirelire dans ce contexte plombé ? »

Enfin, « Maxwell, le coordinateur sportif du PSG, était hier au siège de l’UEFA. Il est inscrit à la formation MIP UEFA (master pour les joueurs étrangers) du Centre de droit et d’économie du sport de Limoges. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Wendel très proche d’être prêté au FC Porto cet hiver (A Bola)

Comme annoncé par Globo ces derniers jours, Wendel devrait être la première recrue du PSG ...