PSG

La revue de presse PSG : Neymar, Motta, al-Khelaifi, FIFA, Ben Arfa, Blanc…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 17 octobre 2017.

Selon Le Parisienle PSG a inséré une clause à hauteur de 3M€ pour récompenser Neymar s’il remporte le Ballon d’Or dans les cinq prochaines années, soit jusqu’à l’échéance de son actuel contrat. L’équivalent d’un 13e mois de salaire, mais net d’impôts. « Encore faut-il tout de même que Neymar fasse figure de candidat crédible au sacre. 2018, année de Coupe du monde, présente un profil un peu plus prometteur. Pour Neymar… comme pour le PSG, lit-on. Pour assouvir son insatiable quête de titres, collectifs ou individuels, Neymar veut jouer. S’il semble savoir se gérer, Neymar n’est donc pas du genre à se reposer. Il ne rechigne jamais à l’entraînement. En plus, il ne boit pas une goutte d’alcool, selon son père. »

« Thiago Motta n’a pas participé à l’entraînement, rapporte le quotidien francilien. Le milieu de terrain affirme ne plus ressentir de douleurs (coup au genou) mais il est resté aux soins. Sa participation à la rencontre face à Anderlecht s’inscrit toujours en pointillé. En revanche, l’optimisme est de mise pour Verratti (adducteurs), Thiago Silva (cuisse), Kurzawa (genou) et Cavani (pied). L’équipe probable : Areola – Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa – Verratti, Thiago Motta (ou Draxler), Rabiot – Mbappé, Cavani, Neymar. »

« Pris dans la tourmente, Nasser al-Khelaïfi ne doit espérer aucune aide de la FIFA pour trouver un abri, affirme L’Equipe. La FIFA a donc saisi la justice suisse en sachant que Nasser al-Khelaïfi est mêlé à cette supposée affaire de corruption. Autant dire qu’elle serait prête à voir tomber le patron de beIN Media, qui est aussi celui du PSG. D’ailleurs, dès que le MPC a dévoilé l’existence d’une enquête, la commission d’éthique de la FIFA s’est saisie du dossier… Il pourrait être traduit devant le « tribunal interne » de la FIFA s’il est établi qu’il a eu un comportement délictueux. Avec le risque d’être suspendu de ses fonctions de président du PSG ? C’est toute la question. […]  Reste à savoir si la position d’Al-Khelaïfi, bailleur de fonds de la FIFA par le biais de beIN Media, et personnage éminent d’un État qui va organiser la Coupe du monde en 2022, peut lui garantir une forme d’immunité. Le président du PSG ne doit pas trop compter dessus. »

« Même si le groupe au complet était présent au Camp des Loges hier, certains éléments sont encore un peu diminués et ont fait des soins. Cavani et Thiago Motta semblent opérationnels, mais d’autres pourraient être laissés sur le banc, voire en tribune, écrit le journal sportif. Une fois arrivés dans la capitale belge, dans l’après-midi, les Parisiens prendront leurs quartiers dans un hôtel proche du palais d’Egmont puis Unai Emery se rendra à la conférence de presse d’avant-match (20h), assisté pour l’occasion de Marquinhos. »

« La commission juridique de la Ligue devrait examiner cet après-midi les explications du PSG pour justifier l’envoi d’Hatem Ben Arfa en équipe réserve, à deux reprises depuis le début de la saison, lit-on encore. Ben Arfa et son employeur pourraient être ensuite convoqués.« 

« En s’invitant à la table des grands, et des riches, sans même avoir reçu son bristol, le PSG n’a pas trop fait mystère de ses intentions de tout de suite «rêver plus grand». Une outrecuidance que les cadors européens, construits sur le même modèle mais avec parfois un (tout petit) peu moins de moyens, n’ont pas tout à fait digérée, observe France Football. Ce n’est certainement qu’une simple coïncidence, le projet parisien est suspendu à l’avenir de Nasser al-Khelaïfi, (con)cerné par des soupçons de corruption. »

« La déroute de la Team USA, qui ne participera pas à un Mondial pour la première fois depuis 1986, a poussé Bruce Arena à la démission, explique l’hebdomadaire. Depuis mi-septembre, le nom de Laurent Blanc circule parmi un casting de successeurs potentiels. L’ancien coach du PSG ne serait pas insensible au challenge. Il a déjà été sondé sur son intérêt à entraîner en MLS (notamment la nouvelle franchise du Los Angeles FC). L’ancien patron des Bleus n’a pas fermé la porte, surtout si aucun projet dans un grand club européen ne se présente à lui. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Après avoir été menées de deux buts, les féminines du PSG corrigent l’OM

Les Marseillaises pensaient avoir fait le plus difficile à la mi-temps de son match contre ...