Aurier : « Je n’aurais jamais pu laver mon image donc c’était mieux de partir du PSG »

Parti du PSG cet été, Serge Aurier s’est confié sur les raisons de son départ au Canal Football Club. Un déclic qui a eu lieu lors du déplacement à Lorient au moment où tout le monde lui a reproché d’avoir tardé pour s’être préparé pour rentrer en jeu.

« Partir du PSG, pour moi c’était le bon le choix. Au bout d’un moment, je ne me sentais plus à l’aise. Avec les médias, ce n’était pas top. Quand je faisais un bon match, on disait que j’étais moyen. Quand je n’étais pas bon, on disait que j’étais catastrophique. Je ne joue pas pour ces personnes-là mais j’ai une famille qui aime le football. Ma mère est tombée malade un long moment. Pour moi, ça n’allait jamais finir. Même par rapport à ce qui s’est passé à Lorient, on en a fait toute une affaire. On venait de perdre à Barcelone, il fallait trouver quelque chose qui explose. Ce jour-là, c’était moi. Encore. A partir de ce moment-là, j’ai vraiment réfléchi et j’ai décidé de partir. Je ne pouvais plus être moi-même. Les gens qui m’ont aimé, ils m’ont aimé moi-même. Au bout d’un moment, je me suis senti prisonnier. Comme quand je marche et que j’ai l’impression d’avoir une caméra sur le dos. Après ces histoires-là, il faut être parano. Si tu n’es pas parano, c’est que tu n’as pas pris conscience de l’importance de la chose. Ce n’est pas facile d’être dans une situation comme ça où tout le monde veut te salir. Ils oublient que t’es un humain. Il y a des jours où tu rentres sur le terrain et où tu veux tout casser. Je voulais faire changer les choses. »

Sur l’autre déclic de son déclin, l’Ivoirien est revenu sur les insultes proférées sur l’application Périscope envers Laurent Blanc et plusieurs de ses coéquipiers : « Je ne savais pas que c’était en direct. Je me suis fait piéger. Tout le monde croyait que j’avais fait exprès mais non. L’application, je l’ai découvert comme tout le monde. Si c’était à refaire, je ne le referais pas. Je ne suis pas assez fou pour dire tout et n’importe quoi devant une caméra. Je ne souhaite à aucun joueur de vivre ce que j’ai vécu. Je veux être connu pour ce que je fais sur le terrain, pas pour ce genre de choses. Je n’aurais jamais pu laver mon image donc c’était mieux de découvrir autre chose, un nouveau challenge. » 

Si Nasser al-Khelaïfi lui a dit qu’il était le bienvenu pour revenir au PSG, Serge Aurier a préféré botter en touche : « C’est une discussion entre père et fils. C’était un petit message pour dire que j’étais le bienvenu. Je suis très reconnaissant. Le président je lui dois beaucoup. Quoi qu’il arrive, c’est mon club de coeur. Je ne suis pas contre un retour. Il y a mes amis, mes frères. Je suis attentif à ce que fait le PSG, pour l’avenir on verra. » 

>> Retranscription Canal Supporters ©

À propos Grégoire Anne

x

Check Also

PSG 11 décembre 2018

Revue de presse PSG : Belgrade, Marakana, enjeux…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 11 décembre 2018 dans la presse ...