BP

#BP « La grande hypocrisie » par Frananc

Sur Canal Supporters s’expriment des « Blogueurs Parisiens » (#BP), les CSiens, comme François alias Frananc, qui nous propose un nouveau billet.

La grande hypocrisie

Depuis quelques semaines, le monde du football est en émoi. Point de départ : l’acquisition de la pépite brésilienne Neymar en provenance du FC Barcelone pour la modique somme de 222 millions d’euros.

Le sentiment de défiance vis-à-vis des clubs historiques et des plus hautes instances européennes s’est encore renforcé dès lors que le transfert du tant convoité Kilian Mbappé fut entériné.

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer au mieux les sommes folles engagées par le club fort du football français. Les plus virulents pour leur part, arguent sur la soi-disant malhonnêteté de nos dirigeants ou nous accusent de déréguler le marcher du football dans son ensemble.

L’impression qui est la mienne est que notre club dérange, non pas parce qu’il dérégule le marcher, mais parce que ces clubs dits historiques ont peur. Peur de perdre des supporters, peur de perdre des titres et peur de perdre des joueurs qui pourraient être tentés d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

D’ailleurs je crois bien que c’est la première fois que je vois une telle cabale contre un club battant le record du transfert le plus onéreux.

Depuis 1956, la France n’a remporté qu’une seule édition de la Coupe d’Europe des Clubs Champions. Nul ne doute que lorsque les Parisiens la ramèneront enfin à la maison (elle a tout de même été créée à Paris), les critiques sur les sommes engagées rejailliront des entraves des haineux de tous bords.

Pour rappel, l’Espagne a remporté 17 C1, l’Italie 12, l’Angleterre 12 également. Je ne crois pas que les joueurs composant ces effectifs étaient payés en Chupa Chups, en Panzani ou en After Eight.

Pour étayer mes propos, voici la liste des 22 records de transferts successifs depuis le transfert de Johan Cruyff en 1973, premier transfert à dépasser le million d’euros.

Année

Joueur

Club acquéreur

Montant

1973

Johan Cruyff

Fc Barcelone

1 152 500 €

1975

Giuseppe Salvodi

Napoli

1 500 000 €

1976

Paolo Rossi

Juventus de Turin

2 187 500 €

1982

Diego Maradonna

Fc Barcelone

3 750 000 €

1984

Diego Maradonna

Napoli

6 250 000 €

1987

Ruud Gullit

Milan AC

7 500 000 €

1990

Roberto Baggio

Juventus de Turin

10 000 000 €

1992

Jean Pierre Papin

Milan AC

12 500 000 €

1992

Gianluca Vialli

Juventus de Turin

15 000 000 €

1992

Ginaluigi Lentini

Milan AC

16 250 000 €

1996

Alan Shearer

Newcastle united

18 750 000 €

1997

Ronaldo

Inter Milan

24 375 000 €

1998

Denilson

Betis Seville

26 875 000 €

1999

Christian Vieri

Inter Milan

40 000 000 €

2000

Hernan Crespo

Lazio de Rome

44 375 000 €

2000

Luis Figo

Real Madrid

46 250 000 €

2001

Zinedine Zidane

Real Madrid

66 250 000 €

2009

Kaka

Real Madrid

70 000 000 €

2009

Cristiano Ronaldo

Real Madrid

100 000 000 €

2013

Gareth Bale

Real Madrid

106 625 000 €

2016

Paul Pogba

Manchester United

111 250 000 €

2017

Neymar Jr

Paris Saint- Germain

222 000 000 €

Sur ces 22 records de transfert, 11 sont à destination de l’Italie, 8 de l’Espagne, 2 de l’Angleterre et le dernier à la faveur du club Rouge et Bleu. De là à faire le parallèle entre la puissance financière et le palmarès, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas puisque l’Espagne est plus que bénéficiaire par rapport à l’Italie.

Pour autant dans la liste des transferts pré-cités, un certain nombre de commentaires me reviennent en mémoire et tous ont certains points communs. Une fois le prix du transfert évoqué, le consensus voulait que les grands joueurs ne coûtent pas cher et que bien au contraire rapportent de l’argent. Les joueurs chers étant les joueurs moyens.

Le Paris Saint Germain dérange pour plusieurs raisons. La première est que son championnat n’est pas et n’a jamais réellement été respecté. Je ne pense pas que les Anglais, Espagnols, Allemands et Italiens parlent des 5 grands championnats mais plutôt des 4. La seule période qui a permis au championnat de France de faire jeu égal avec les 4 grands championnats correspond à la période 1990-1997 (période durant laquelle les équipes Françaises enchaînaient les demi-finales des compétitions européennes). C’était juste avant les effets de l’arrêt Bosman, puis l’exil, puis le néant ou presque.

La seconde raison est que le PSG en tant que club n’est pas encore respecté. Pourquoi ? Parce qu’il y a encore 10 ans à peine nous luttions pour ne pas descendre, que nos campagnes européennes étaient un désastre. Bref, sur l’échiquier footballistique européen le club n’était qu’un pion alors que maintenant il brigue la place du Roi. Les rois en place se défendent comme ils peuvent, ils beuglent, ils gesticulent seulement voilà, la révolution est inéluctable…

Frananc l’abonnné 1133403

À propos Blogueur Parisien

x

Check Also

Neymar : « Être le joueur le plus cher du monde ne va pas changer mon quotidien ni mon football »

Son étiquette de joueur le plus cher du monde, Neymar n’en prend pas compte lorsqu’il ...